Shanti Travel > L’impact du Covid sur le tourisme en Asie

L’impact du Covid sur le tourisme en Asie

Alors que le confinement est progressivement levé en Europe, nous sortons de chez nous pour retrouver amis et famille autour d’une bière attendue depuis longtemps sur les terrasses. La teinte parfaite de la lumière du soleil vient raviver les souvenirs d’Asie du Sud et de toutes les merveilleuses personnes rencontrées.

De nombreux pays d’Asie du Sud luttent à nouveau contre l’épidémie de coronavirus, tandis que les acteurs du tourisme sont confrontés à la menace d’une nouvelle période de vache maigre. L’organisation mondiale du tourisme (OMT) estime qu’environ 30 des 50 millions des emplois menacés se trouveraient en Asie. La majorité sont des chauffeurs, des guides, des employés de l’aviation, des hôtels et des restaurants et des emplois indirects comme les fabricants de souvenirs, etc. Le tourisme contribue jusqu’à 10-12% du PIB dans ces pays, l’effet domino est donc dévastateur et a déclenché une bascule des classes moyennes dans la pauvreté. Avec peu ou pas d’aide financière de leur gouvernement, beaucoup ont dû trouver urgemment une autre source de revenus pour survivre.

Nos chauffeurs & transporteurs ont dû réduire radicalement leur flotte, incapables de payer les échéances. La plupart retournent dans leur village ou occupent des emplois à temps partiel de manière temporaire.

Au Sri Lanka, le chauffeur Krishantha avait acheté son véhicule à un taux d’intérêt de 8%, comme beaucoup de ses collègues connus localement sous le nom de chauffeurs guides. Cependant, lui aussi a dû finalement vendre, ne pouvant assumer les échéances de remboursement. Cette activité dans le tourisme lui permettait de subvenir aux besoin de la famille et de nourrir ses 2 enfants (2 et 7 ans). Il est à nouveau au chômage en raison du nouveau confinement et devra peut-être quitter sa maison s’il ne paie pas son loyer bientôt.

En Inde, le chauffeur Ram Kewal est retourné dans son village et s’est tourné vers l’agriculture. Il craignait que la pluie intempestive (le changement climatique est visible partout dans le monde mais se montre plus drastique dans certaines contrées) ne détruise sa récolte et ses moyens de subsistance actuels. Le chauffeur Subhash a récemment remporté son combat contre le Corona. Cependant, sa santé ne lui permet plus désormais de se tourner vers des emplois, à forte intensité de main d’œuvre, comme l’agriculture. Il doit donc chercher un nouveau travail, moins intense, pour subvenir aux besoins de sa famille de 5 personnes. Bhupinder quant à lui a vendu tout ce qu’il pouvait et c’est rendu à Doha, comme beaucoup d’autres, pour tenter de gagner sa vie là-bas.

Lors d’une visite en Inde en mars 2021, Jérémy Grasset, directeur de Shanti Travel, a été pour beaucoup le premier touriste étranger depuis un an. La convivialité et la gratitude étaient réciproques, se souvient-il.

Cependant l’émergence d’une seconde vague en avril 2021 a décimé les espoirs des hôteliers, pourtant optimistes au premier trimestre grâce à la montée en puissance du tourisme local. Désormais, les hôtels et complexes sont entièrement ou partiellement fermés. Alors que certains essaient de conserver leurs équipes au salaire le plus bas, d’autres ont vendu. Nos hôtels créent un travail décent et une croissance économique qui s’est également arrêtée.

Jayantha (Hotel Jays Habarana, Sri Lanka), a commencé à cultiver ses fruits et légumes de manière biologique, mais son projet a été freiné en raison des restrictions de voyage du pays. L’hôtel Alamdhari à Sidemen (Bali, Indonésie) n’ouvre que le week-end, avec un personnel réduit, pour minimiser les coûts d’exploitation. Pour le reste de la semaine, les employés retournent à leur famille et à l’agriculture.

La crise est incessante, en particulier pour les guides et chauffeurs car les voyageurs locaux ne sollicitent pas forcément leurs services. On dit que l’adaptabilité est la voie à suivre après la Covid, certains ont ainsi pris des emplois temporaires dans des centres d’appels ou se sont tournés vers la traduction. D’autres ont ouvert des épiceries et vendent des produits locaux comme de l’huile de moutarde ou des fruits de saison. Mais le commerce n’est pas leur domaine d’expertise et cela est loin d’être suffisant sur le long terme.

En Inde, le guide Hareram a ouvert une quincaillerie dans son village du Bihar en utilisant toutes ses économies. Cela a été une année difficile pour faire face à un domaine de travail complètement différent ainsi qu’à des difficultés financières.

La situation est tout aussi sombre pour nos fournisseurs d’expérience comme les guides, les familles dépendant des cours de cuisine, les artistes de danse Kathakali/Kecak, les naturalistes, les porteurs, les représentants accueillant nos voyageurs à l’aéroport, etc.

Shruti Chowdhury, responsable des opérations de Shanti Travel Inde, déclare qu’à ce stade critique, l’industrie du tourisme est dans le marasme. Nos partenaires et nous-même, comme toute autre organisation touristique, traversons également une situation précaire et sans précédent. Les voyageurs et les échanges culturels manquent cruellement et le confinement a plus que jamais souligné l’importance des voyages. Par conséquent, pendant que nous attendons des politiques efficaces menant à la reprise d’une vie meilleure et plus libre pour nous tous, l’équipe a utilisé ce temps pour élaborer des voyages plus durables et immersifs et attend avec impatience de les partager.

L’ampleur et la nature de la deuxième vague, principalement en Inde et maintenant au Népal, augmentent l’incertitude. La souffrance a été inconcevable et a visiblement affecté le bien-être mental de tous.

C’est un rappel à la réalité qu’aucun pays ne peut être laissé pour compte afin que tous se remettent de cette pandémie. L’Histoire dit que chaque pandémie a changé le cours de l’humanité, principalement pour le mieux. Nous ne pouvons pas laisser celle de la Covid-19 être différente. Nous devons tous obstinément faire notre part et nous soutenir les uns les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ils ont voyagé avec notre agence de voyage en Asie Shanti Travel

Send this to a friend