Et si vous partiez en trek au Népal ?

Nepal

Il était une fois une contrée peu connue des voyageurs, aux paysages féeriques et exceptionnels, abritant une culture tibétaine authentique. Au Nord-Ouest du Népal se situent les royaumes du Mustang et du Dolpo, tous deux mythiques car ouverts depuis seulement une vingtaine d’années aux étrangers et situés à la frontière avec le Tibet.

Ces régions n’ont pas été touchées par le séisme du 25 avril 2015 et demeurent intactes mais délaissées des voyageurs. Lorsque la mousson sévit dans les contreforts himalayens, ces zones semi-arides sont épargnées par les pluies. La saison touristique s’étend alors de mai à octobre.

Cette année pourtant, les voyageurs ont boudé le Népal, les régions du Mustang et du Dolpo se sont retrouvées encore plus isolées que d’habitude, laissant guides, porteurs, hôteliers et restaurateurs sans travail tout l’été. Selon l’Annapurna Conservation Area Project (ACAP) seulement 667 permis de trek ont été délivrés entre le début de la saison et le mois de juillet 2015, contre 1666 l’année précédente à la même période. Participer à l’économie touristique du pays en partant sur les chemins de trek est le meilleur moyen d’aider le Népal à se reconstruire. L’Himalaya vous attend et les Népalais aussi !

Nepal

Découvrir le Mustang et le Dolpo

Ces anciens royaumes himalayens sont les seules régions du monde, avec le Ladakh-Zanskar en Inde, à conserver une culture bouddhiste tibétaine authentique. On trouve toujours au Dolpo les traces de la religion Bon présente avant l’introduction du bouddhisme tibétain. Les conditions de vie extrêmement rudes, à plus de 3500m d’altitude en moyenne, obligent les habitants du Mustang et du Dolpo à pratiquer un nomadisme pastoral. Grâce à leurs caravanes de yack, les habitants ont toujours échangé de la laine et du sel tibétain contre les céréales et épices des vallées de moyenne altitude.

Panorama_phoksumdo_lake_from_campL’environnement minéral et les paysages grandioses qui caractérisent ces régions sont une invitation au voyage. Malgré le prix du permis de trek (50 dollars par jour), le Mustang attire des centaines de trekkeurs chaque année. Les plus aventureux partent au Dolpo voisin, nécessitant un permis similaire, pour découvrir des hauts plateaux encore plus enclavés, accessibles uniquement à pieds. Les panoramas exceptionnels sur les Annapurna et le Dhaulagiri vous transportent sur le toit du monde. En quête d’espaces infinis et de rencontres émouvantes, optez pour un trekking dans ces régions uniques du Népal.

Yak_caravan_leaving_saldang

Les moments forts du trek

Une fois arrivés à Katmandou, nous nous occupons de votre transfert jusqu’au départ du trek. Nos itinéraires sont construits pour respecter une acclimatation progressive pendant votre trekking.

Notre trek de 16 jours au Mustang s’organise de lodge en lodge, vous offrant un confort sommaire mais néanmoins chaleureux. D’un village à l’autre vous longez la rivière Kali Gandaki, pour entrer dans un monde minéral et grandiose. De Kagbeni, vous pénétrez dans le haut Mustang pour atteindre l’ancienne capitale fortifiée du royaume de Lo : Lo Manthang !

Chorten_and_barley_fieldsUn itinéraire soutenu vous mène à l’ouest du Mustang, dans la région du Dolpo. Depuis l’aéroport de Juphal, c’est à pied que commence l’aventure, pour un périple de 14 jours de marche, organisé en campement avec toute une équipe locale aux petits soins avec vous ! La magnifique vallée de la Tarap : « Tarap Khola » vous mène aux deux cols importants du parcours : le Numa La (5185m) et le Basya La (5100m) avant de redescendre vers le fabuleux lac Phoksundo. Les monastères bouddhistes et les nombreux chortens égrènent le paysage. Véritable oasis turquoise au milieu d’un désert de haute altitude, vous serez sous le charme d’une telle beauté préservée. Ce décor de rêve a servi au film d’Eric Valli : « Himalaya, l’enfance d’un chef».

Des itinéraires sur mesure

8052814539_9492a54c1c_bPour les passionnés de marche et les amoureux du Népal, nous construisons sur mesure votre voyage au Dolpo et au Mustang, en combinant par exemple plusieurs jours sur chaque région respective pour un long trek de trois semaines.

Si vous terminez votre trek au Dolpo par un vol domestique jusqu’à Nepalganj, profitez-en pour découvrir le merveilleux parc national de Bardia. Moins fréquenté et donc plus authentique que son voisin Chitwan, ce parc vous promet un séjour inoubliable, au cœur d’une jungle intacte, à la rencontre des tigres, rhinocéros et éléphants !

Votre trek au Mustang terminé, repartez sur Pokhara pour vous relaxer autour du lac Phewa. Vous serez enchantée par cette petite ville à l’atmosphère décontractée. Régalez-vous dans un des nombreux restaurants de Lakeside pour célébrer l’effort parcouru !

Alors, quand-est ce que vous partez en trek au Népal ? Julie, experte-voyage au Népal, vous attend pour vous aider à préparer votre voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.