Mai
2016

Visiter le désert du Gobi en Mongolie

Publié le 05/05/2016 par Thomas Shanti Travel

dunes khongor els

Le désert du Gobi est une destination phare de la Mongolie. C’est le plus grand désert d’Asie et pour cette raison il alimente l’imaginaire du voyageur depuis des générations.
Comme le Gobi recouvre un cinquième du territoire mongol, il y a fort à parier que lors de votre voyage en Mongolie, vous foulerez les terres arides de ce grand désert. Je vous liste ici un petit guide pratique pour profiter pleinement de votre traversée du désert.

QUE VOIR DANS LE GOBI ?

Dunes de Khongor-els et de Mongol-els
Contrairement à l’idée reçue, le désert du Gobi comporte très peu de sable. Les deux zones de dunes les plus célèbres sont celles de Khongor-els au sud et de Mongol-els à l’ouest. Les deux sont tout aussi spectaculaires et relèvent des aspects de Sahara, les nomades mongols en plus !
Canyon de Yoliin Am, Düngenee et Khermen Tsav
Plusieurs grands canyons entaillent la surface du désert du Gobi. Des formes étonnantes sont taillées par les vents depuis des millénaires. Le plus connu est celui de Yoliin Am avec en son fond des glaces éternelles que les rayons du soleil n’atteignent jamais.
Falaises Bayanzag et Tsagaan Suvraga
D’impressionnantes falaises cisaillent également le paysage du Gobi. De gigantesques murs de terre orange. La plus spectaculaire est celle de Bayanzag, notamment lors du coucher de soleil qui prend alors des allures martiennes.
Monastère d’Ongi
Ce sont certainement les ruines les plus connues du Gobi, voire de Mongolie. Elles furent en leur temps le plus important site bouddhique du pays, avec pas moins de 28 temples et 4 universités bouddhiques ! Depuis la révolution de 1939, le site demeure en ruine mais toujours aussi chargé de mysticisme.
Montagnes Ikh Bogd et Eej Khairkhan
Quelques montagnes viennent ponctuer ici et là le Gobi. Des montagnes sacrées aux yeux des mongols, dont les nombreuses grottes qui les trouent ont jadis accueillis des peuples préhistoriques. On trouve encore certains vestiges de peintures rupestres et des vues incomparables sur les paysages désertiques du Gobi.

falaise bayanzag

QUE FAIRE DANS LE GOBI ?

Vivre chez les nomades du désert
Les nomades du désert du Gobi ont des traditions et un mode de vie assez différents de ceux des steppes mongoles. Ils ont notamment des troupeaux de chameaux dont ils doivent s’occuper, et des rites liés au sable qui leur sont propres. De quoi vivre une expérience du nomadisme mongole différente.
Balades en chameau
Les grands chameaux de Bactriane du Gobi sont aujourd’hui presque tous domestiqués et permettent de faire de magnifiques balades dans les dunes et oasis du désert de Gobi à un rythme reposé. Ce sont de grandes créatures, dociles, faciles à manier et résistantes à la chaleur du désert. C’est pour toutes ces raisons qu’ils sont depuis des siècles les compagnons de prédilection des nomades mongols du désert.
Balades dans les dunes
Pour ceux qui préfèrent la marche, le Gobi et notamment ses dunes de sables sont l’occasion de balades insolites et pittoresques donnant des sensations de bout du monde. Certains auront l’impression de se trouver en plein Sahara, d’autres se plairont à marcher dans un sable vierge de toute empreinte.
A la recherche des fossiles
Ramener des fossiles dans ses valises est interdit, mais rien n’empêche d’ouvrir l’œil pour en débusquer ! Le Gobi est en effet une des réserves de fossiles préhistoriques les plus importantes au monde, de quoi se prendre pour Indiana Jones en terre mongole ! On trouve notamment de nombreuses empreintes de coquillages dans les rochers : le souvenir d’un passé lointain, quand le Gobi était une mer.

monasteres ongiin

QUAND ALLER DANS LE GOBI ?

Les meilleurs mois pour se rendre dans le Gobi sont d’Avril à Septembre.
En Avril et Mai, malgré un climat assez instable pouvant aller de la tempête de sable à la tempête de neige en seulement quelques heures, il est possible d’observer le rare et spectaculaire moment où une partie du Gobi est en fleurs.
De Juin à Septembre, le climat est idéal à condition de ne pas trop craindre la chaleur. Les températures peuvent en effet monter jusqu’à une quarantaine de degrés !
Le reste de l’année, il fait très froid et très sec, de quoi décourager la plupart des voyageurs.

5 CONSEILS POUR VIVRE LE GOBI

1. Il fait chaud ! Pensez à vous désaltérer énormément.

2. Le soleil tape fort et le sable ne fait que réverbérer sa lumière. Il faudra vous protéger du soleil avec des crèmes solaires et chapeaux.

3. Privilégier les activités matinales ou en fin d’après-midi pour ne pas trop souffrir de la chaleur.

4. Protéger son matériel photographique des bourrasques de sable.

5. Garder « l’esprit mongol », c’est-à-dire l’esprit détendu, en cas de panne de voiture. En raison de la chaleur et de la poussière, cela arrive de temps à autre. Heureusement, les chauffeurs mongols sont de véritables McGyver ! Les mongols sont habitués à leur climat et aux longues distances qu’ils doivent parcourir, ces petits tracas ne les inquiètent pas le moins du monde.

Envie de voyager en Mongolie ? Contactez nos experts-voyage qui vous aideront à organiser votre séjour.

Mots-clés : désert de gobi, Mongolie, voyage en mongolie,

À propos Thomas Shanti Travel

Il est des virus dont il n’existe pas de remède… Et cela a parfois du bon ! Atteint très tôt d’un cas de bougeotte aigüe, je dû m’exiler pendant des années au Canada. Un traitement intensif de froid hivernal et de gens chaleureux ne parviendra pourtant pas à me soigner. De retour en France, j’ai arpenté les pays d’Europe sans retenue. Néanmoins un accro reste un accro, et par définition : il en veut toujours plus ! C’est donc après avoir sillonné le Japon, la Mongolie et les Maldives que je rejoins en 2014, l’équipe de Shanti Travel à Bali puis à Rangoon.