Shanti Travel > Partir en trek en Mongolie

Partir en trek en Mongolie

Le cheval est le mode de transport phare de la Mongolie, et le plus ancré dans l’imaginaire des voyageurs. Pourtant depuis plusieurs années, ces mêmes voyageurs ont découvert tout le potentiel en termes de randonnées à pieds en dehors des sentiers battus de la Mongolie.

Les étendues infinies de la Mongolie cumulées à la variété de ses paysages , allant des steppes aux montagnes de l’Altaï en passant par le désert de Gobi ont fait de ce pays le paradis des trekkeurs. Il faut cependant être amoureux de liberté car en Mongolie, il n’y a pas de sentiers balisés et mille fois piétinés !

Bienvenue dans l’univers du trek mongol !

partir en trek en Mongolie

LES MEILLEURS TREKS DE MONGOLIE

  • Dans le parc national de Terelj

Le parc national de Terelj se trouve juste à la sortie de la capitale mongole Oulan Bator. C’est un choix de destination parfait pour ceux qui n’ont prévu qu’un court séjour en Mongolie. De plus le parc présente très peu de difficultés, idéal pour des treks sur deux à cinq jours, même avec des enfants. Pour ceux qui souhaitent un peu plus de défi, les monts du Khentii (2800m d’altitude au point culminant) qui parsèment le parc sauront répondre à vos envies.

partir en trek en Mongolie

  • Dans la vallée de l’Orkhon

La vallée de l’Orkhon au centre du pays offre une quantité innombrable de possibilités de treks. Parmi les opportunités il y a toute la zone autour de Karakoroum, autour des chutes de l’Orkhon, aux alentours du monastère Tovkhon ou dans le parc national de Naimaan Nuur à proximité. Traversée par les volcans et monts du Khangai (en moyenne 2000m d’altitude et 4000m au point culminant), la région offre des randonnées de tous niveaux et mélange avec perfection randonnée, culture et rencontres. En effet, l’Orkhon est la région la plus populaire auprès des familles nomades.

partir en trek en Mongolie

  • Autour du lac Khuvsgul

Les treks autour du lac Khuvsgul, partent en général de Khatgal, village au sud du lac. De là il existe plusieurs possibilités de marches à travers la taïga et les monts autour du Khuvsgul. Les environs du lac sont très sauvages et feront la joie des amoureux de nature. Vos pas vous mèneront à travers des forêts de conifères, le massif du Khorido Saridag et vous aurez certainement l’occasion d’observer une faune sauvage particulièrement riche. Vos treks seront aussi parsemés de rencontres avec quelques ethnies mongoles locales chez qui le chamanisme est notamment très présent, comme chez les Tsaatans.

  • A travers le Gobi

Le désert de Gobi  est probablement l’endroit en Mongolie où il est le plus difficile de faire un trek. En hiver, le désert est très froid, comme le reste du pays. En été, il fait extrêmement chaud. Ces conditions climatiques, cumulées au fait que les sources d’approvisionnement en eau et en nourriture sont très rares, font qu’un trek à travers le Gobi n’est réservé qu’aux marcheurs les plus expérimentés. C’est toutefois le parfait endroit pour des randonnées courtes, notamment en matinée ou en fin d’après-midi quand les températures sont plus supportables. Des balades à travers les dunes de Khongor, sur les falaises de Bayanzag ou le long du canyon de Yolyn Am sont à la portée des marcheurs de tous niveaux.

partir en trek en Mongolie

  • Dans les montagnes de l’Altaï

Les montagnes de l’Altaï mongol s’étirent sur plus de mille kilomètres sur toute la partie de l’ouest au sud de la Mongolie. Dans le grand parc national de Tavan Bogd à l’extrême ouest du pays, les sommets culminent à environ 4000m. Le plus haut sommet est le Kujten Uul qui s’élève à 4374m. A cette altitude, la neige est éternelle et les vues inoubliables. Tout au long de l’Altaï, les vallées sauvages et luxuriantes sont incroyablement riches en flore et faune. Les traditions et cultures des ethnies locales ne sont pas en reste, avec des ethnies kazakhes qui ont une grande tradition d’élevage d’aigles. Très peu visité par les voyageurs de par son éloignement, l’Altaï ne réserve pas moins aux trekkeurs avertis des marches exceptionnelles, souvent physiques, à travers des paysages encore méconnus.

partir en trek en Mongolie

QUAND PARTIR EN TREK EN MONGOLIE ?

A tout moment de l’année, on peut trouver un trek spectaculaire à faire en Mongolie. Selon l’endroit, certains mois seront plus favorables que d’autres :

  • Pour Terelj et l’Orkhon, le mieux sera entre fin mai et fin septembre pour des journées douces, assez peu de précipitations et un climat plutôt stable. Pour des treks hivernaux avec possibilité de raquettes, optez plutôt pour la période de fin octobre à avril.

 

  • Pour le Khuvsgul, les meilleurs mois sont de juin à août. De septembre à avril, les berges et monts autour du lac seront très certainement enneigés, le climat froid et sec. Un temps idéal pour ceux qui n’ont pas peur du froid. Au programme : de superbes treks entre neiges et glaces, avec la possibilité d’interludes en traineau à chien ou à cheval.

 

  • Dans le Gobi, le mieux est de fin mai à début juillet et de fin août à mi-septembre. Juillet et août sont aussi d’excellents mois en termes de climat, mais très chauds avec des températures pouvant monter dans les 40°C, ce qui rend la marche en milieu de journée très difficile.

 

  • Les mois les plus doux pour arpenter l’Altaï sont en juillet et août. Lors des autres mois, le climat y est plus instable, avec des précipitations plus fréquentes et un hiver très rigoureux.

 

  • Bonus: les nomades pratiquent la transhumance environ quatre fois dans l’année, à la recherche de nouveaux pâturages pour leur bétail. Il y a deux moments principaux pour ces transhumances : au printemps et en automne. Bien qu’il soit possible de suivre ces transhumances à cheval, le trek est aussi une option pour une expérience incroyable !

COMMENT SE DEROULE UN TREK EN MONGOLIE ?

Tout bon trekkeur sait qu’il faut du bon matériel pour entreprendre un trek. Un peu de confort lors d’un trek permet d’entretenir l’énergie nécessaire à la marche. C’est pourquoi l’équipement suivant vous est fourni :

  • De grandes tentes personnelles adaptées à la saison
  • Des matelas de sol doublés adaptés aux conditions de transport
  • Des sacs de couchages qui peuvent être doublés en cas de grand froid
  • Une tente commune pour les repas et le mobilier nécessaire (table et chaises de camping)
  • Une douche portable
  • Un téléphone satellite pour les cas d’urgence

partir en trek en Mongolie

Côté expertise, votre guide local connait parfaitement sa région et les circuits à emprunter. Pour les mongols, la randonnée c’est pour les animaux ! Votre guide local sera donc le plus souvent à cheval et ouvrira la marche, tandis qu’un guide interprète restera avec vous.

Sur certaines étapes de votre trek en Mongolie, le transfert de vos bagages se fera par voiture. Le reste du temps, vos bagages sont acheminés grâce à des chevaux de bâts. Pour cette raison, il est préférable d’exclure les valises dures, qui pourraient blesser les chevaux.  Il est aussi judicieux de prévoir un petit sac à dos d’appoint pour la journée de marche.

Votre temps de marche par jour dépendra de votre niveau, mais n’excédera que rarement les 6h de marche. Le lever se fait de bonne heure, afin de pouvoir démonter le camp et charger les chevaux de bâts. Il vous faudra aussi certainement assister au montage du camp et à la préparation des repas.

Découvrez nos treks en Mongolie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ils ont voyagé avec notre agence de voyage en Asie Shanti Travel

Send this to a friend