Sur la route des Maharajas…

Le célèbre Taj Mahal à AgraUn immense merci à Patrick et son épouse qui nous racontent ici leur formidable aventure au Rajasthan. C’est avec plaisir que nous leur avions concocté un voyage authentique au pays des Maharajas…

 

Arrivée à New Delhi : rencontre avec notre chauffeur

Janvier 2013, notre voyage de 12 jours au Rajasthan débutera par New Delhi, mon épouse et moi même avons construit notre itinéraire avec l’aide d’Isabelle, sur la base de l’offre « Songes de Maharajas ». Isabelle est française et travaille pour Shanti Travel à New Delhi. Elle connaît donc bien nos attentes et nous fournit un pont entre les deux cultures (qui sont vraiment très différentes). Nous allons traverser le Rajasthan par la route et avons déjà planifié les étapes, tout en gardant un certain niveau de flexibilité grâce à un véhicule privé et un chauffeur. Celui-ci assurera notre sécurité tout le long du trajet et nous resterons en contact avec Isabelle grâce à un téléphone portable fourni par l’agence.

Delhi et sa dense criculationA la sortie de l’avion, il est 8h du matin, la température nous saisit, il fait environ 7° et un brouillard assez épais enveloppe le paysage. A l’aéroport, un représentant de l’agence nous met en contact avec le chauffeur qui va nous accompagner tout le long de notre voyage. Le trafic est dense et le bruit omniprésent des klaxons nous fait réaliser que nous sommes dans un pays où la route est partagée par toutes sortes d’êtres vivants et de véhicules. Nous nous dirigeons tout d’abord vers notre premier hôtel à New Delhi, il s’agit en fait d’un hôtel modeste et assez récent, difficile à trouver. Il semble qu’en Inde la numérotation des rues soit complètement farfelue, les numéros ne sont pas successifs…

Direction le Rajasthan : escapades traditionnelles de Delhi à Udaipur

Bonne surprise, l’hôtel est sympa, il est tenu par une française accueillante qui apporte ici les critères auxquels nous sommes habitués et rendent donc notre adaptation très facile, il en sera ainsi tout le long du voyage, la sélection effectuée par l’agence se révélant pour nous très judicieuse et très variée. De temps à autre, nous goûtons à la vie de château en logeant dans de vieux forts transformés en hôtels, souvent encore habités par les Rajputs. Et parfois nous logeons dans de charmants « bed & breakfast » où nous pouvons faire la connaissance de gens locaux et ainsi partager des moments de vie bien agréables.
Pendant presque deux semaines, nous sillonnons les routes, de New Delhi à Udaipur, en passant par les grandes cités d’Agra, Jaipur, Pushkar et Jodhpur. La température augmente progressivement, jusqu’à devenir estivale dans la partie la plus au Sud du Rajasthan, nous passons avec joie du polaire/écharpe au tee-shirt/casquette.

Découverte de la culture locale sous toutes ses couleurs

Loin de la foule des grandes villes, nous parcourons de grands paysages, visitons de nombreux monuments historiques et nous nous gorgeons de scènes typiques: lever de soleil sur des paysages arides, maisons ornées de statues porte-bonheur de Ganesh, femmes enveloppées dans leurs saris lumineux, hommes portant turban et pantalon larges, scènes quotidiennes citadines ou rurales et couchers de soleil sur des lacs parfois sacrés … Le fort de Mehrangarh à Jodhpur
Les temples, les mausolées et les palais des Maharajas sont absolument fabuleux, souvent faits de marbre blanc finement ciselés et parfois de grès rouge, ce qui apporte un contraste saisissant. Le summum de beauté, pour nous, est le temple de Ranakpur, l’isolement du monument près des montagnes du Mewar, la finesse du travail des sculpteurs et la présence spirituelle forte des hindouistes nous révèlent ce qu’il semble bien être l’âme profonde de l’Inde traditionnelle. Mon épouse s’éclate côté shopping, bien qu’au final elle n’achète pas grand chose, mais dans les temps morts que nous laissent les visites et les trajets, nous écumons les boutiques, les bazars et les marchés à la recherche de la bonne affaire (épices, bijoux, et vêtements). Les prix sont bas, mais les négociations restent interminables et nous laissent parfois dubitatifs: avons-nous fait le « good deal » ou avons-nous perdu quelques centimes d’euro?

Quelques conseils pour la route

Pour pouvoir apprécier ce voyage, il est nécessaire d’arriver à faire abstraction de l’extrême pauvreté qui est omniprésente. Il faut aussi être conscient des petites arnaques éventuelles et maîtriser la valeur des pourboires, on a souvent l’impression que le visiteur est considéré comme un être candide, source intarissable de petites coupures. Il faut aussi pouvoir faire confiance au chauffeur qui est notre référence locale et assure la sécurité, conduisant au milieu de la foule bigarrée, des animaux nonchalants et des énormes camions au klaxon hurlant et trompétant !!!Femmes en sari à Udaipur

Côté santé, pas de problème, d’une manière générale en faisant bien attention à l’hygiène et en profitant de l’excellente nourriture servie dans les restaurants recommandés par l’agence ou le chauffeur, il y a peu de risque de tomber malade. Il est à noter qu’il vaut mieux préciser quand on vous demande « spicy or not spicy » que l’on veux manger « not spicy » ou « mild » c’est déjà très parfumé et bien assez pimenté pour notre système digestif.

Nous parcourons à deux le monde depuis plus de 25 ans, le Rajasthan, était notre introduction à l’Inde, nous y avons trouvé bien plus que nos attentes. Le luxe démesuré y côtoie la simplicité épurée, la mosaïque des paysages passe du verdoyant à l’extrême aridité, l’univers humain historiquement solidement stratifié semble évoluer vers la modernité. Nous garderons de ce voyage des images féériques picorées le long du trajet, une expérience humaine enrichie par cette société définitivement très différente et de précieux souvenirs minutieusement collectés lors de notre découverte de ce patrimoine culturel et humain fabuleux.

Patrick de Montpellier – Janvier 2013  « Songes de Maharajas »

 

[nggallery id=15]

2 Commentaires

  1. Macé
    31 décembre 2014 / 21 h 01 min

    Bonjour,
    Nous envisageons de partir en individuel (2 pers) en Inde du Nord – sites principaux en incluant si possible une journée et une nuit à Bénares. Période souhaité février avec un départ vers le 10 février. Nous n’avons besoin que d’un seul vol international sur Air France car l’autre voyageur a déjà un billet sur cette compagnie. Pour les hôtels, nous préférons des catégories ” charme” ou supérieur.
    En vous remerciant par avance
    Sylvie Macé
    0607359651
    Dans l’attente de vous lire

    • 2 janvier 2015 / 6 h 21 min

      Bonjour Madame,

      Nous vous remercions pour l’intérêt porté à notre blog ! Nous avons bien pris en compte votre demande; un conseiller-voyage va prendre contact avec vous dans la journée.

      A très bientôt !

      Alexis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.