Nov
2015

Et si je combinais le Vietnam au Cambodge ?

Publié le 20/11/2015 par Manon ShantiTravel

Manon

Mon cœur balance ! Vietnam ou Cambodge ? La Baie d’Halong ou les temples d’Angkor ? La plongée à Mui Ne ou la robinsonnade à Koh Rong Sanloem ? Cruel dilemme en ce mois de novembre, alors que vous vous demandez où vous allez emmener la famille passer les vacances d’hiver. L’un veut courir sur une plage de sable blanc, l’autre se la jouer intello à Angkor pendant que vous, vous vous prenez déjà pour Vincent Perez, sillonnant la baie d’Halong dans le film Indochine. Bon, visiblement le choix n’est pas gagné… Vous attrapez un papier, un stylo et ouvrez les sites d’agences de voyage en Asie. Ainsi commence la compétition opposant les atouts du Cambodge à ceux du Vietnam. Vous tombez bien, on l’a fait pour vous !

Temples d’Angkor vs Hué

Round 1 : les monuments historiques du Vietnam ou du Cambodge ?

Le Vietnam offre des monuments magnifiques à l’histoire riche et influences variées, on pense immédiatement au Temple de la littérature, havre de paix et temple de connaissances en plein cœur de la ville d’Hanoi, à la citadelle de Hué, survivante des innombrables bombardements qui nous replonge dans l’époque impériale du XIXe siècle ou encore à My Son, sanctuaire oublié de la civilisation Cham et site incontournable pour les amateurs d’Histoire vietnamienne.

En revanche lorsqu’on se tourne du coté khmer, nul ne s’opposera à la victoire écrasante du Cambodge : Angkor et ses incontournables, le temple d’Angkor Wat, la cité d’Angkor Thom, ou les sites plus retirés, Bantey Srei et la finesse de ses gravures ou Beng Melea, abandonnée aux mains de la nature. On y passe aisément la semaine, entre visites à pied, en vélo, en tuk-tuk, il y en a pour tous les goûts.

Il est objectivement dur de rivaliser avec la beauté et la finesse de ces chefs d’œuvres ayant traversé les siècles sans perdre de leur grandeur, le premier point va sans difficulté au Cambodge.

Cambodge 1 Vietnam 0

Tonle vs Sapa

Roud 2 : les paysages du Cambodge ou du Vietnam pour les plus belles photos ?

En voyageant au Cambodge, il est un lieu que l’on ne peut rater : le lac Tonle Sap avec son incroyable système hydraulique et sa taille changeante au fil des saisons. On le longe, on y navigue, on en fait le tour, votre itinéraire n’a d’autre choix que de croiser à l’horizon le plus grand lac d’eau douce d’Asie du Sud-est. C’est en revanche à vélo qu’il fait bon explorer la campagne de Battambang, cette ville injustement méconnue qui offre à ses visiteurs de beaux horizons verdoyants. Enfin si vous n’avez pas le pied marin et vous n’êtes qu’à moitié emballé à l’idée de pédaler, on optera pour des randonnées hors des sentiers battus, dans la région de Mondulkiri, à la découverte de cascades et autres beautés cachées.

Remettons le cap sur le Vietnam, où l’on s’évade bien volontiers dans les rizières à perte de vue de Sapa. Du vert au mois de mai au jaune en septembre, les couleurs éclatantes de ces terrasses varient à mesure que s’approche l’hiver. Pour une touche plus maritime, on embarque à bord d’une jonque et l’on navigue sur la Baie d’Halong à travers ces formations karstiques que les Vietnamiens aiment appeler « perles de dragon ». Ces formes se dessinent à mesure que l’on s’enfonce dans la baie et se transforment pour nourrir l’imagination des plus grands rêveurs.

Les photographes auront amplement de quoi remplir leurs appareils de merveilles visuelles, le point revient au Vietnam.

Cambodge 1 Vietnam 1

population

Round 3 : le sourire des Vietnamiens ou des Cambodgiens ?

Axons maintenant notre étude sur les rencontres. Direction d’abord le nord du Vietnam, à la découverte des « marchés de l’amour » des ethnies minoritaires qui peuplent encore la région. Chacune de ses 21 ethnies reste profondément attachée à ses traditions et ne changera pour rien au monde ses coutumes. Une Hmong Noire vous invite à boire un thé dans sa maison et s’immerger l’espace d’un instant dans son quotidien, alors que l’on vous fait récolter le riz dans le village Thaï voisin. On quitte les montagnes pour rejoindre le Mékong et ses marchés flottants, où l’animation n’a d’égale que la diversité des produits que l’on y trouve. Ces incroyables scènes de vie se déroulent devant vos yeux ébahis, n’hésitez pas à prendre part et faites aussi vos emplettes !

Retour en pays khmer, où l’on visite avec grand plaisir l’un des multiples villages qui bordent le lac Tonle Sap. Flottantes ou sur pilotis, les maisons s’adaptent au changement régulier du niveau de l’eau. Si certains habitants se retrouvent perchés sur une petite dizaine de mètres en saison sèches, d’autres déménagent simplement en tractant leur maison à l’aide de leur petit bateau, donnant lieu à des scènes aussi comiques qu’improbables. Si l’on ajoute à ça le sourire d’un Cambodgien, on aura alors du mal à départager les deux pays lors de ce troisième round…

Dans l’impossibilité de départager, un point chacun pour cette fois !

Cambodge 2 Vietnam 2

 

Round 4 : Se déplacer : Train ? Route ? Avion ?

Mais s’il y a tant de choses à voir dans ces pays, comment vadrouille-t-on d’un coin à l’autre ?

Le Vietnam s’étend tout en longueur, et se divise en trois zones, le Nord, le Centre et le Sud. Pour lier les trois, le moyen de transport le plus fréquent est bien sûr l’avion, les routes étant une perte de temps inenvisageable. Se présente également l’option ferroviaire, qui a l’avantage de circuler de nuit, d’Hanoi on peut ainsi se rendre à Sapa en 9 heures, à Hué en 12h puis poursuivre sa course vers Saigon en… 17 heures ? Mieux vaut peut-être prendre l’avion !

Au Cambodge, on fait plus aisément le tour en voiture : de Siem Reap, on grimpe par exemple volontiers jusqu’à Preah Vihear au Nord, ou on descend au contraire jusqu’à la côte vers Sihanoukville, via Phnom Penh en choisissant l’option route nationale 5 à l’ouest du Tonle Sap, traversant Battambang ou bien la route nationale 6 via Kampong Tham, Kampong Thom ou Kratie à l’est du lac. Pour les voyageurs au pied marin, on sélectionnerait même l’option navigation sur le Tonle Sap, de Siem Reap vers Battambang ou carrément vers Phnom Penh. Et pourquoi ne pas aller explorer le nord-est, avec les provinces méconnues de Rattanakiri et Mondulkiri ? On le voit bien ici, les choix ne manquent pour éviter le vol domestique.

Le point est cette fois accordé au Cambodge.

Cambodge 3 Vietnam 2

Phu Quoc vs Koh Rong Sanloem

Round 5 : Et les plages de rêve ? Vietnam ou Cambodge ?

Qui n’a pas rêvé, en préparant ses vacances, à la chaleur du sable blanc, à la transparence de l’eau, aux palmiers sous lesquels se protéger des rayons du soleil d’Asie ? Au Cambodge, la côte n’est pas aussi longue qu’au Vietnam et les options en sont donc plus réduites. Sur le continent, on envisage en premier lieu Sihanoukville. Une chose à savoir cependant, ce n’est malheureusement pas le berceau de ce qu’on appelle « hôtel de charme ». On tombe vite sur de gros immeubles, avec beaucoup de chambres, mais surtout une masse touristique très, voire trop présente. Les voyageurs en quête de la plage déserte où profiter de la douce mélodie des vagues passeront leur chemin. Les îles du golfe de Siam offrent quant à elles de plus beaux atouts : Koh Rong, bien qu’une partie soit envahie de backpackers, offre des plages qui n’ont rien à envier aux Maldives ! A noter, pas de piscine dans les hôtels. Koh Rong Sanloem relève quant à elle plus de la robinsonnade, de petits bungalows sans prétention à proximité directe de la plage, offrant pour seules activités à ses invités le farniente, le snorkeling ou la plongée. Si l’on poursuit notre périple vers le sud, on atteint Kep, qui bien qu’en bord de mer ne mise pas son potentiel sur ses plages : on aime l’atmosphère plus tranquille, un arrière-pays riche en plantations, mais pas de quoi passer la journée à bâtir un château de sable !

Cap sur le Vietnam, où l’on commence par les plages de Cat Ba, mais où l’on longera ensuite la côte vers le sud du pays pour atteindre Hoi An, Nha Trang, Mui Ne pour terminer sur Phu Quoc, île vietnamienne narguant ostensiblement les côtes cambodgiennes. Hoi An et son patrimoine, Nha Trang et ses fonds marins, Mui Ne et ses dunes ou Phu Quoc à moto, variez les plaisirs selon ce que vous attendez de la partie balnéaire de votre séjour. Le choix est vaste, tout autant que le sont les plages : pensez bien à emporter tongs, bob et crème solaire, vous avez l’embarras du choix.

Et ce dernier point revient donc au Vietnam !

Cambodge 3 Vietnam 3

 

Alors, au final, je voyage où moi ?

Face à cette égalité, vous constaterez tout de même que chaque pays offre des atouts qui lui sont propres, alors messieurs dames, à vos billets ! On vous attend pour vous faire découvrir les merveilles que recèlent au Cambodge et au Vietnam.

Si suite à ce match votre cœur balance encore, nous avons une bonne nouvelle : le choix est dur, je vous l’accorde, c’est pourquoi nous vous proposons la solution du voyage combiné au Vietnam et au Cambodge ! Bien sûr il vous faudra prévoir plus de temps, il vous faudra peut-être mettre de côté certains endroits au profit d’autres, mais si vous n’êtes pas sûr de revenir dans cette partie du monde, cette option est tout à fait recommandable.

Si vous souhaitez découvrir le Cambodge, le Vietnam ou même les deux, n’hésitez pas à contacter Manon qui vous créera un voyage sur-mesure. 

Mots-clés : combiné vietnam cambodge, voyage cambodge, voyage vietnam,

mm

À propos Manon ShantiTravel

Un bachelor de tourisme, une insatiable soif d’évasion et un brin de hasard m’ont amenée à quitter la France pour m’installer à Bali, l’île des Dieux. En découvrir chaque détail pour vous les faire partager est pour moi un plaisir quotidien. De la plongée à Bali à la randonnée sur les volcans de Java, l’Indonésie ne cesse de me combler de jour en jour !