Sep
2017

Montagnes et monastères du Tibet Central

Publié le 05/09/2017 par Ken Shanti Travel

Nommé Toit du monde mais aussi terre des neiges, le royaume mystérieux a été pendant des siècles isolé dans les montagnes et sujet à de nombreuses rêveries de la part des occidentaux. Vous aussi préparez votre circuit au Tibet ? Pays de l’imaginaire pour certains, il regorge de magnifiques monastères perchés en hauteur et offre la possibilité de réaliser des treks en haute altitude jusqu’à en couper le souffle. Un voyageur passionné du Tibet vous livre des extraits de son carnet de voyage …

Dans la peau d’un voyageur

Le voyage que nous avons fait est principalement axé sur une visite culturelle plus que sportive du Tibet Central. Cela faisait longtemps que nous voulions partir dans les contrées tibétaines. Je lisais de temps en temps les récits du Père Huc et d’Alexandra David-Neel et m’imaginais déjà entourée de monts enneigés et vivant avec des nomades.

Les plus hauts sommets du monde au hublot et des temples népalais

Partir au Tibet nécessite de passer par la Chine ou bien par le Népal. Quand nous sommes arrivés à Katmandou, capitale du Népal, nous n’avons pas pu nous empêcher d’aller visiter les premiers temples : temple hindou de Pashupatinath, les stupas de Swayambunath et de Bodnath. Epuisés de notre première journée, nous rentrons nous reposer avant le début de la grande aventure. Le lendemain, nous prenons l’avion pour Lhassa, capitale du Tibet. Durant tout le vol, nous assistons à un spectacle à la fois extraordinaire et indescriptible : une vue magnifique sur les plus hautes montagnes du monde.

Des joyaux historiques en haute altitude

Arrivés à Lhassa, nous nous reposons pour nous acclimater aux 3500m d’altitude ! Ensuite commence la visite des monuments incontournables de Lhassa et de ses environs: Drepung, Norbulink, Jokhang, et le Palais du Potala qui fût construit par le cinquième dalaï-lama, Lobsang Gyatso (16171682) et fût le lieu de résidence principal des dalaï-lamas successifs, jusqu’à la fuite du quatorzième. Nous prenons la voiture vers le nord-est vers Drigung Til dans un décor exceptionnel. Nous nous arrêtons pour visiter le monastère de Ganden à 4700 m d’altitude. Le plus ancien monastère de l’école Gelugpa (Bonnets Jaunes) est un important site de pèlerinage du Tibet central.

Randonnée à la découverte des sites naturels et sacrés

Nous faisons une petite randonnée du monastère de Drigung, fleuron de l’architecture tibétaine, au monastère et au couvent de Tirdrum à travers un paysage minéral d’une rare beauté. Les nonnes de Tirdrum sont réputées pour leur patriotisme, elles furent parmi les premières à descendre à Lhassa lors des insurrections de 1988. Lors d’un voyage au Tibet il est fréquent de croiser des pèlerins ; ici ils se baignent dans les sources d’eau chaude aux vertus curatives. Nous reprenons la route pour monastère de Réting en passant par le col de Chakla à 4800 m. Le monastère se trouve au cœur d’une forêt de genévriers dominant la rivière Kyichu.

Découverte de la vie nomade et sauvage sur le Toit du Monde

Notre séjour du Tibet n’a pas fini de nous éblouir. Nous partons vers le nord pour passer la nuit dans une auberge non loin du lac Nam Tso. Le lendemain nous explorons les environs de Nam Tso, le deuxième plus grand lac du Tibet, et l’un des lieux les plus exceptionnels du Toit du Monde.  L’eau est d’un bleu turquoise resplendissant et le paysage alentour est grandiose. Sur les rives du lac se perdent à l’infini les troupeaux de yaks et de moutons autour des tentes des Drogpas (nomades), tandis que l’eau du lac abrite un grand nombre d’oiseaux migrateurs, parmi lesquels les oies et canards sauvages.

Visite au siège des Lamas à la Coiffe Noire

Malgré son isolement, nombreux sont les pèlerins qui se rendent au « Lac Céleste ».  Sur les berges du lac, les pèlerins prennent un bain sacré, et les plus courageux accomplissent la circumambulation : le tour du lac en…18 jours ! Nous retournons à Lhassa et faisons une halte à Tsurphu, gompa (monastère) fondé en 1187, siège des lamas karmapas (Coiffes Noires) de l’école Kagyupa.

Un voyage inoubliable et un rêve de réalisé …

Nous reprenons notre avion toujours en volant au dessus de la barrière himalayenne. Ce voyage au Tibet aura été enrichissant tant au niveau humain que culturel. Nous avons fait de très belles rencontres avec le peuple nomade Drogpa, vu des paysages époustouflants et surtout nous avons vécu en totale immersion dans le bouddhisme tibétain. Je pense qu’un séjour dans ce pays change votre façon de penser surtout quand on pense à l’histoire de ce pays. Au final nous sommes tristes d’être revenus à la réalité mais heureux d’avoir concrétisés notre rêve.

Mots-clés : circuit tibet, incontournable lhassa, partir au tibet, sejour tibet, voyage tibet,