Sep
2013

Ordination de Dulanjane, prêtre bouddhiste au Sri Lanka

Publié le 05/09/2013 par Françoise ShantiTravel
Dulanjane avec les moines

Dulanjane avec les moines

Le jour où la vie de Dulanjane bascule

En ce petit matin de décembre, je suis particulièrement heureuse d’avoir été invitée par mon amie Chitra à l’accompagner au temple de Mantola, entre Chillaw et Puttalam sur la côte ouest du Sri Lanka. Elle soutient matériellement ce temple depuis longtemps et part offrir, comme chaque année, des fournitures aux enfants de l’école du village. Cette remise de dons coïncide avec l’anniversaire du grand prêtre, événement jumelé avec l’ordination d’un moinillon de 10 ans. Je me sens très privilégiée de pouvoir assister à une cérémonie à laquelle peu d’occidentaux sont conviés.

Nous faisons un premier arrêt au temple de Mundal où réside le grand prêtre. Dulanjane, le jeune héros du jour y a passé la nuit pour être préparé à la cérémonie qui va se dérouler dans le temple de son village natal. Je suis immédiatement séduite par celui qui n’est encore qu’un enfant aux yeux vifs et lumineux. Après une tasse de thé, nous quittons tous ensemble la résidence du prêtre et roulons à travers les marais salants jusqu’au temple de Mantola, perdu en pleine nature. C’est dans ce village pauvre où se côtoient bouddhistes, chrétiens et musulmans que le jeune garçon a vu le jour.

Préparation de la cérémoniePréparation de la cérémonie pour l’ordination

Une atmosphère de fête règne dans l’enceinte du temple où un barnum est déjà dressé pour l’accueil des invités. Petits et grands s’affairent pour peaufiner la mise en scène. Les enfants accrochent des banderoles à l’effigie du grand prêtre, le micro est réglé et les bambins tout excités s’amusent à se poursuivre. Alors qu’une femme va chercher de l’eau au puits, les cuisinières s’affairent autour de grosses marmites en éloignant les bambins qui leur tournent autour. Aujourd’hui, grâce à Chitra, tous les villageois auront droit à la pension complète avec un petit-déjeuner, un déjeuner et un « high tea » avec des pâtisseries.

Petit à petit, la famille de Dulanjane et ses jeunes amis s’acheminent vers la salle principale du temple. Le grand moment approche et l’émotion est perceptible. Les trois prêtres du temple prennent place sur l’estrade et Dulanjane apparait, tout de blanc vêtu et la tête enturbannée. Déjà, il n’a plus l’apparence  du petit garçon insouciant que j’ai rencontré quelques heures plus tôt.

Prières & recueillement avant de revêtir la toge de moine ..

Dulanjane, agenouillé face à Sa Sainteté Pangnavansa répète les mantras avec application, sous l’œil attentif de sa famille réunie au premier rang. Arrive le moment très émouvant où Dulanjane accompagné du grand prêtre, descend de l’estrade pour rendre hommage à sa mère et à sa grand-mère. C’est la dernière fois qu’il s’agenouille et s’incline avec respect devant elles. Dans quelques minutes, les rôles s’inverseront. Sa maman et sa bonne-maman vénèreront le petit garçon devenu prêtre.

cérémonie au Sri LankaSS Pangnavansa remet à Dulanjane sa toge de moine et un bol pour sa nourriture. Il se relie à lui symboliquement avec une écharpe blanche. Dulanjane, accompagné d’un moine, disparait, sa toge dans les bras. Comme si une porte se refermait sur un monde et allait s’ouvrir sur un autre.

Dulanjane réapparait, le crâne rasé, revêtu de sa toge aubergine. Toujours ce sourire tellement lumineux ! Cette fois, le grand prêtre s’adresse à lui comme à l’un de ses pairs. Dulanjane est le plus jeune des quatre prêtres qui officient dans ce temple. Bien sûr, je ne peux suivre ce qui est dit mais j’imagine que SS Pangnavansa l’assure de son soutien sur le chemin de l’enseignement. Il sera initié aux saintes écritures jusqu’à ce qu’il ait une vingtaine d’années. Alors viendra le temps de confirmer ou non son choix de vie.

A la fin de la cérémonie, sa famille et ses amis viennent se prosterner devant le jeune novice et lui offrir des cadeaux. Les personnes âgées affichent un réel respect alors que les enfants s’agenouillent et se relèvent  à toute vitesse en réprimant des éclats de rire.

Dulanjane devient PangnadeepaDulanjane devient Pangnadeepa

J’ai été terriblement frustrée de n’avoir pu comprendre ce qui a été dit, j’interpelle le grand prêtre et lui demande quel est le nouveau nom de Dulanjane.  Il se frappe le front et confesse « j’ai oublié de le dire ! » ponctué d’un grand éclat de rire. Il me le dévoile, ce que je reçois comme un merveilleux cadeau puisque l’annonce officielle n’a pas été faite. « J’ai choisi pour lui  « Pangnadeepa » me confie-t-il, ce qui signifie « connaissance éclairée ». Un nom qui me semble parfaitement correspondre à la lumière qui émane de ce jeune être.

Ensuite, place à la fête ! Les petites filles de l’école dansent et virevoltent, toutes fières de leurs jolies robes et la distribution des dons commence. Chacun des invités y participe et j’avoue mon émotion en constatant que le grand prêtre bouddhiste tient à servir lui-même les enfants musulmans. Quel bel exemple d’ouverture d’esprit !

Après les obligations officielles, les discours et une dernière prière, place aux agapes ! Pangnadeepa a du mal à tenir en place sur sa chaise et se retient sans doute de suivre ses amis dans leurs galopades effrénées. Je le surprendrai même à grignoter alors qu’un prêtre ne doit plus manger après midi ! Mais l’indulgence semble de mise et quand sa toge dégringole, l’un de ses coreligionnaires s’avance pour la remettre en ordre et lui montrer comment la draper. Le moinillon pourra toujours aller rendre visite à ses parents, voir ses amis mais ce soir il rejoindra sa maison, là où il vivra et dormira, à Mundal dans la résidence des prêtres, sa nouvelle famille.

Au Sri Lanka, les festivals se succèdent tout au long de l’année avec en point d’orgue l’Esala Perahera de Kandy qui a lieu en août. Si vous avez envie d’assister à ce temps fort de la vie religieuse, choisissez la période de votre voyage au Sri Lanka en fonction de sa programmation ! http://www.shantitravel.com/fr/le-sri-lanka-les-maldives/

Mots-clés : Bouddhisme, Religion, spirtualité, Sri Lanka,

À propos Françoise ShantiTravel

Entre le Sri Lanka et moi, c’est une vieille histoire ! C’est dans cette île que j’ai fait mes premiers pas dans le tourisme à la fin des années 70, lorsqu’elle était une destination très en vogue. Là est née ma passion pour l’Asie et j’ai en même temps contracté le virus du voyage. Avec du recul, décollages et atterrissages ont été les clefs de voûte de mon parcours. La guide-accompagnatrice globe-trotter a fini par poser ses valises dans la presse écrite, la publicité, le monde politique et la Culture. La culture, ce sera ensuite celle des choux et des tomates au Niger dans les parcs maraichers conjuguée à la défense des droits des esclaves ! Aujourd’hui, je savoure pleinement ce retour dans « mon » île si verte et en plein essor et suis ravie de pouvoir partager ma passion du Sri Lanka avec nos voyageurs !

Coup de cœur : la péninsule de Jaffna pour ses paysages, ses vélos, les touches colorées des saris qui me renvoient aux images du Sri Lanka d’autrefois.