Mar
2016

Festival au Sri Lanka : L’Esala Perahera 2016 à Kandy

Publié le 10/03/2016 par Françoise ShantiTravel

Tambours kandyensL’Esala Perahera, réputée être la plus grande procession religieuse d’Asie aura lieu à Kandy du 08 au 18 août 2016. C’est au moment de la pleine lune d’Esala, en juillet ou août que cette fête est annuellement  programmée. Pendant onze jours, la cité sacrée de Kandy classée au patrimoine mondial par l’UNESCO, vit au rythme de cette fête grandiose qui donne lieu à dix Perahera (processions) nocturnes, lesquelles attirent des centaines de milliers de fidèles et de touristes chaque année.

 

La relique de la Dent à l’honneur

Eléphants Esala Perahara Festival

Chaque soir, une réplique de la relique sacrée de la dent de Bouddha est transportée sur le dos du « Maligawa tusker », un majestueux éléphant mâle doté de défenses, et offerte à la vénération des fidèles. La relique serait arrivée au Sri Lanka dans la chevelure de la princesse indienne Hemamala au IVème siècle. Le destin de cette dent, symbole de souveraineté jalousement gardé, suivit les méandres de l’histoire sri lankaise. Son aura spirituelle et politique suscita bien des convoitises. Ce ne fut qu’après de nombreuses pérégrinations, d’Anuradhapura à Polonnaruwa en passant par Yapahuwa et quelques séjours en Inde que la relique arrive à Kandy en 1592 d’où elle ne repartira plus. Lorsque le dernier roi cinghalais fut destitué par les colons britanniques au début du XIXème, la dent jusqu’alors détenue par le souverain,  est confiée au clergé bouddhiste de Kandy par les nouveaux administrateurs de l’île.

Dix nuits de majestueuses processions

Danseurs feu Kandy Esala Perahara

Pendant dix nuits, les processions vont sans cesse se magnifier jusqu’à la dernière, la « Randolhi Perahera » le 17 août,  le jour de la pleine lune, point d’orgue du festival.

Des centaines de milliers de fidèles et de spectateurs se pressent sur les terrasses et balcons aménagés pour la circonstance. A ce moment de l’année, tout espace surélevé situé sur le passage de la procession vaut de l’or !  Il est prudent de réserver sa place assise pour assister à ce long spectacle dans les meilleures conditions possibles.

Les virtuoses du fouet ouvrent symboliquement le passage à l’impressionnant cortège qui déambule dans les rues de la ville. Prêtres, porteurs de drapeaux aux couleurs bouddhistes, myriades de danseurs, d’acrobates, de cracheurs de feu, de percussionnistes traditionnels s’intercalent entre les éléphants somptueusement caparaçonnés solidement encadrés par leurs cornacs. Ce défilé est absolument époustouflant de par l’organisation qu’il nécessite, les milliers d’artistes mis à contribution et venant de toutes les régions du Sri Lanka. Toute l’énergie et la ferveur du peuple sri lankais semblent concentrées dans ce moment d’exception qui révèle la richesse des traditions sri lankaises !

Le festival se termine par une Perahera diurne, la Dhawal Perahera le 18 août.

Si votre voyage au Sri Lanka est déjà planifié en août, inscrivez l’Esala Perahera à votre programme et si vous n’avez pas encore décidé de la destination de vos prochaines vacances estivales, consultez notre programme « Découverte des charmes du Sri Lanka » en suivant le lien : http://www.shantitravel.com/fr/voyage-sri-lanka/decouverte-des-charmes-du-sri-lanka/ .

Prenez contact avec les conseillers-voyage de notre agence locale francophone à Colombo qui vous aideront à élaborer l’itinéraire d’un voyage inoubliable.

Mots-clés : esala perahera, festival sri lanka,

mm

À propos Françoise ShantiTravel

Entre le Sri Lanka et moi, c’est une vieille histoire ! C’est dans cette île que j’ai fait mes premiers pas dans le tourisme à la fin des années 70, lorsqu’elle était une destination très en vogue. Là est née ma passion pour l’Asie et j’ai en même temps contracté le virus du voyage. Avec du recul, décollages et atterrissages ont été les clefs de voûte de mon parcours. La guide-accompagnatrice globe-trotter a fini par poser ses valises dans la presse écrite, la publicité, le monde politique et la Culture. La culture, ce sera ensuite celle des choux et des tomates au Niger dans les parcs maraichers conjuguée à la défense des droits des esclaves ! Aujourd’hui, je savoure pleinement ce retour dans « mon » île si verte et en plein essor et suis ravie de pouvoir partager ma passion du Sri Lanka avec nos voyageurs ! Coup de cœur : la péninsule de Jaffna pour ses paysages, ses vélos, les touches colorées des saris qui me renvoient aux images du Sri Lanka d’autrefois.