Oct
2013

Autour de Sigiriya : excursion au rocher de Pidurangala

Publié le 15/10/2013 par Jeremy Guillo Shanti Travel
Sigiriya au Sri Lanka

La forteresse de Sigiriya vue du rocher de Pirudangala

Avec Marie et Isuru de l’équipe Shanti Travel Colombo, nous sommes partis  trois jours en voyage de familiarisation dans le « Triangle Culturel ».  En suivant notre intuition et mus par une même curiosité, nous avons découvert le rocher de Pidurangala à quelques kilomètres de la forteresse de Sigiriya. Superbe découverte hors des sentiers battus !

Du haut du Rocher du Lion : un autre rocher !

Le troisième jour, Marie, Isuru et moi-même entreprenons l’ascension matinale du fameux rocher de Sigiriya, ancienne forteresse construite sur un rocher de près de 400 mètres de haut. Arrivés au sommet de l’ancien bouchon de lave, nous découvrons une vue magnifique sur les plaines alentours et nous remarquons aussi un rocher, plus petit que celui sur lequel nous sommes perchés, à quelques kilomètres à vol d’oiseau. L’idée d’y aller me traverse l’esprit et Isuru et Marie y adhèrent immédiatement.

Notre curiosité nous entraine quelques kilomètres plus loin vers ce qui semble être la seule montagne des environs. Notre objectif est de pouvoir observer le rocher de Sigiriya depuis le  seul autre rocher des environs : Pidurangala. Grâce à l’aide providentielle de villageois, nous découvrons l’entrée d’un temple bouddhiste qui semble être la porte d’accès à cette montagne.

Isuru nous guide dans le temple troglodytique et nous traversons une salle où un petit groupe de fidèles écoute un moine qui chante des prières. Isuru nous explique qu’elles ont pour but d’apporter succès et réussite dans la vie de tous les jours ! Marie remarque des escaliers s’enfonçant dans une végétation abondante : sans hésitation, nous fonçons ! Quelques dizaines de minutes et quelques centilitres de sueur plus tard, nous nous retrouvons face à un imposant Bouddha couché. La vue est dégagée, nous observons les alentours mais aucune trace du rocher de Sigiriya : il va falloir continuer à grimper.

Le chemin devient bien moins praticable et ressemble de plus en plus à un parcours d’escalade ! Le chemin n’est pas dégagé et ayant enlevé nos chaussures pour entrer dans le temple, nous nous aventurons prudemment. Nous suivons deux Sri Lankais qui choisissent de grimper au sommet de Pidurangala par le seul endroit praticable : d’énormes rochers empilés. Isuru escalade cette partie en quelques secondes alors qu’avec Marie nous trainons un peu plus pour nous hisser en haut de la montagne.

Le Rocher du Lion, Sri Lanka

Après une heure d’ascension : la récompense

Au sommet, l’esplanade toute plate  ne fait qu’une trentaine de mètres, à vue de nez. Nous explorons prudemment les bords du rocher, en essayant d’éviter de nous envoler alors que le vent souffle en rafales. Nous sommes seuls, la vue à 360° est magnifique, la visibilité s’étend sur des centaines de kilomètres aux alentours et la vue sur le rocher de Sigiriya est merveilleuse. C’est avec tristesse que nous rebroussons chemin vers le temple où nos chaussures nous attendent.

Mon conseil : grimper au sommet du Pidurangala exige une bonne condition physique. Les efforts déployés pendant une petite heure sont merveilleusement récompensés par la vue depuis le sommet, dont celle sur le Rocher de Sigiriya.

Si vous envisagez un voyage au Sri Lanka, découvrez notre programme « Le Sri Lanka dans tous ses états » http://www.voyage-lanka.fr/le-sri-lanka-dans-tous-ses-etats et n’hésitez pas à solliciter nos experts francophones basés à Colombo, spécialistes du voyage sur mesure au Sri Lanka et aux Maldives !

Mots-clés : pidurangala, sigiriya, Sri Lanka,

mm

À propos Jeremy Guillo Shanti Travel

J’ai eu la chance de naître dans une famille de grands voyageurs. Mon enfance et mon adolescence ont été marquées par des escapades en Afrique, en Amérique Latine et en Asie. De ces voyages, j’ai gardé le goût du contact, ce qui a orienté mon choix vers des études de commerce. Dans le cadre d’un échange universitaire, je suis parti six mois en Chine. Ce fut un vrai choc culturel, tous mes repères ont volé en éclats ! Quelle fantastique expérience qui m’a permis de tester mes facultés d’adaptation, de décupler ma curiosité et de réaliser qu’il fallait savoir saisir l’opportunité quand elle se présentait! Me voici au Sri Lanka, dans le monde du tourisme, au contact direct des clients avec lesquels je partage ma passion en les aidant à créer le voyage de leurs rêves. Tout ce que j’aime ! Et quand j’ai du temps libre, je bouge, je voyage et je fais du sport, si possible celui qui me permet d’avoir des sensations fortes et de tester mes limites !