Nov
2015

Pendant ce temps à Katmandou

Publié le 13/11/2015 par Sophie ShantiTravel

Nepal Il s’en est passé des choses depuis qu’Herzog et Lachenal ont gravi l’Annapurna en 1950 et qu’Edmund Hillary et Tenzing Sherpa ont grimpé au sommet de l’Everest en 1953. Pendant la deuxième moitié du XXe siècle, le secteur du tourisme au Népal n’a cessé de se développer. A Katmandou, le premier hôtel international pour les voyageurs – Royal Hotel – a été créé en 1951 par le célèbre Boris Lissanevitch  dont Michel Peissel nous narre l’histoire dans son livre « Tiger for Breakfast ». Depuis, de nombreux établissements ont vu le jour à Katmandou et dans sa vallée. Aujourd’hui, les voyageurs préfèrent le quartier animé de Thamel, où restaurants, bars et boutiques font le bonheur des voyageurs de retour de trekking. Tandis que d’autres visiteurs tombent sous le charme de Patan et de ses magnifiques hôtels installés dans d’anciennes maisons traditionnelles Newar. Les « amoureux du Népal » restent fidèles pour le meilleur et pour le pire.


Force et adaptation des Népalais

Avec presque 800 000 visiteurs en 2013, le secteur du tourisme au Népal représente environ 10% du PIB du pays. La manne financière touristique fait vivre en temps normal près de 500 000 Népalais, sans compter la création de nombreux emplois dans des secteurs périphériques.

IMG_1120Comme nos différents confrères travaillant dans le tourisme, nous faisons le maximum depuis plusieurs mois pour convaincre les voyageurs de revenir au Népal après le terrible séisme du 25 avril 2015. Depuis la fin du mois de septembre, c’est une toute autre crise que vivent les Népalais. Le pays subit un blocage des marchandises en provenance de l’Inde, l’essence se fait rare, paralysant le pays. Mais ce n’est pas la première fois que le Népal subit des événements qui touchent de plein fouet son industrie touristique (guerre civile, grèves, avalanches …).

La vie reprend néanmoins le dessus, les sourires aussi ! C’est la saison des festivals religieux avec Dashain et Tihar, les deux plus grandes fêtes hindoues de l’année.

nepal 

Un pays toujours aussi merveilleux !

Notre équipe sur place à Katmandou a fait de son mieux pour n’annuler aucun voyage, malgré la crise sur l’essence. Julie, notre experte Népal, est revenue il y a quelques semaines au Népal pour faire un nouvel état des lieux de la situation. Un seul inconvénient pour les voyageurs, avec la pénurie de gaz qui touche le pays, la plupart des restaurants ont écourté leur menu.

Comme nous vous l’expliquions en juilet, hormis la région du Manaslu et du Langtang, les trekkings au Népal sont opérationnels et sans danger partout ailleurs. En ce moment, 5 vols quotidiens remplis de voyageurs débarquent à Lukla pour le départ des treks de la région de l’Everest. Quand au Parc National de Chitwan, il attire les voyageurs en quête d’un voyage plus relaxant et nos derniers clients ont eu la chance de voir pas moins de 8 rhinocéros lors d’un safari début novembre.

NepalLes sites comme Bhaktapur ou Pashupatinath sont toujours remplis de magie. Patan, l’ancienne citée royale, a plus que jamais retrouvé son éclat. Son Durbar Square est très animé et plusieurs événements culturels se sont déroulés, comme le premier festival de photo de Katmandou et l’emblématique festival de musique Jazzmandu.

 

Et si c’était le meilleur moment pour venir au Népal ?

Quand on se balade dans Katmandou en ce moment, on ressent toujours cette atmosphère apaisante et tranquille, on voit des voyageurs déambuler dans les rues avec leur équipement de trek, on fait des rencontres dans les restaurants, on discute avec les Népalais en échangeant une tasse de thé.

A tous les « baroudeurs soixante-huitards » qui nous racontent que Katmandou c’était mieux avant, détrompez-vous…Le Katmandou des hippies est presque de retour ! La fréquentation touristique en baisse d’environ 40% par rapport à l’an dernier enchante certains voyageurs, séduits par la baisse du trafic automobile et le nombre de trekkeurs divisé par deux sur les chemins de trek.

Nepal« C’est vraiment extraordinaire d’être ici ! Nous revenons du tour des Annapurnas, les lodges n’étaient pas complets, les montagnes toujours aussi majestueuses  et les Népalais ont vraiment le sens de l’hospitalité ! En découvrant la vallée de Katmandou, nous réalisons que la situation est moins grave que ce que les médias, toujours à l’affût de sensationnel, ont pu montrer en Europe. C’est vraiment dommage pour les Népalais, qui n’ont pas besoin de mauvaise presse» me raconte un couple de touristes français rencontré dans la meilleure pizzeria de Katmandou. Ils vont poster dans quelques jours des photos de leur voyage sur la plateforme Instagram de GHT qui incite les trekkeurs à partager leurs photos de trek au Népal.

IMG_1330Le Népal se visite toute l’année. Découvrez la vallée de Katmandou : le ciel pur et dégagé des mois de décembre et janvier offre des panoramas uniques sur l’Himalaya. Puis l’hiver laisse place à une saison très agréable, à partir de février, pour venir par exemple fêter le Losar, le nouvel an tibétain qui a lieu le 8 février 2016 !

Ne manquez pas le prochain numéro de Trek Mag à paraitre le 1er décembre, qui est consacré au Mustang. Et préparez dès à présent votre prochain voyage au Népal !

Mots-clés : séisme népal, trek népal, voyage népal,

À propos Sophie ShantiTravel

Après plus de 3 ans à m’occuper de l’organisation des voyages dans l’Himalaya, et plus particulièrement au Ladakh, depuis l’agence Shanti Travel de New Delhi, je suis partie en Mongolie le temps d’une saison, habiter sous une yourte et rencontrer ce peuple chaleureux. Aujourd’hui entre le Sri Lanka et le Népal, je découvre les charmants voisins de l’Inde et partage mes expériences de terrain avec les autres voyageurs.

Au fil des années et des expériences, l’expertise de notre équipe de conseillers-voyage s’est également agrandie au Sikkim, au Bhoutan, aux régions du Nord-Est de l’Inde, proche de la Birmanie… Mes collègues, tout aussi passionnés que moi par la nature et les grands espaces, sauront vous conseiller sur ces destinations.