Sep
2017

5 choses à savoir pour préparer son voyage au Mustang

Publié le 15/09/2017 par Ken Shanti Travel

Vous êtes impatient d’entamer votre trek au Népal ? Quelque part au cœur de ce gigantesque labyrinthe minéral s’étend l’ancien Royaume du Mustang, enclave tibétaine en terre népalaise. Située aux portes du Tibet, cette région interdite aux visiteurs jusqu’en 1992 est l’une des plus préservées de l’Himalaya. Nous vous partageons 5 choses à savoir sur cette destination où s’envolent les voyageurs passionnés !

1] A quoi ressemble le Mustang ?

Tout au long de votre voyage au Népal, vous parcourez un univers onirique, lunaire et magique rempli de couleurs et de contrastes. La beauté du Mustang est mythique et sauvage! Au cœur des gorges les plus profondes de la planète, vous accédez à Lo Mantang, la forteresse du désert sur la route marchande des caravanes entre le Tibet et l’Inde. Vous voilà clairement arrivé à ce qu’on peut appeler le bout du monde ! Au départ de Kagbeni, le trek traditionnel consiste à un aller-retour vers Lo Manthang en longeant la rivière Kali Gandaki parsemée de grottes mystérieuses sur les hauts plateaux tibétains.

2] Quelles traditions religieuses peut-on observer au Mustang ?

Outre la géologie étonnante de beauté et d’immensité, les voyageurs se laissent envoûter par la culture bouddhiste tibétaine. Profitez du pays de la naissance du Bouddha : monastères, chortens, ponts suspendus sur lesquels flottent des guirlandes de prières colorées … Cet environnement empreint de sagesse et de spiritualité vous transporte également dans les vestiges et les traditions religieuses Bön—culte prébouddhique d’Asie centrale. Et lorsque vous levez les yeux, les deux géants Annapurna et Dhaulagiri vous donneront des frissons !

3] A quel festival participer pendant un voyage au Mustang ?

Vous voulez planifier votre voyage au Népal en fonction des festivals ? Chaque année se tient le festival de Tiji dans la forteresse Lo Manthang à plus de 3800m d’altitude. Derrière l’enceinte de six mètres de haut de la forteresse, cette fête haute en couleurs honorant les divinités du bouddhisme tibétain se déroule pendant trois jours devant l’ancien palais royal. Comme au Ladakh et au Bhoutan, le festival de Tiji accueille des moines vêtus de costumes et de masques colorés. Un immense tangka se déploie le long du mur pendant qu’ils leurs danses endiablées. Ils partagent ces sortes d’exercices spirituels avec toute la communauté bouddhiste réunie pour l’occasion.

4] Que lire avant de partir au Mustang ?

Quand on évoque le Mustang, on pense à l’auteur Michel Peissel. Décédé en 2011, cet écrivain grand explorateur a effectué 37 voyages dans l’Himalaya. Son premier livre sur le Mustang a été publié en 1969 : Mustang, royaume tibétain interdit. En 1972, il publie un second ouvrage remarquable issu de ses expériences. Il révèle la force des Khampas, nomades et guerriers de la région en rébellion contre l’invasion chinoise au Tibet. Sa connaissance de la langue tibétaine lui ouvre les portes du royaume où il se fait accepter tant par le roi que par les guerriers rebelles Khampas. Son livre Les cavaliers du Kham, guerre secrète au Tibet relate cette résistance. Il s’intéresse par la suite à d’autres royaumes himalayens comme le Bhoutan ou le Zanskar.

5] Quand partir au Mustang ?

La présence sur place de votre agence de voyage au Népal Shanti Travel permet de vous renseigner au mieux. Généralement au Népal, le printemps (mars-avril) et surtout l’automne (octobre- novembre) sont les meilleures périodes pour voyager. La visibilité est meilleure à l’automne. Les températures peuvent être fraîches la nuit en altitude mais les journées sont très ensoleillées. A partir du mois de mai, on se rapproche de la mousson, le ciel peut être chargé de nuages et de brumes de chaleur.

Pendant l’été, de juin à septembre, le Haut-Mustang et Lo Mantang sont relativement bien protégés de la mousson. Cependant, les piémonts sont arrosés et la saison des trek est suspendue pour les Annapurnas et l’Everest. Partir pendant l’été vous assure une faible fréquentation touristique et des températures en altitude plus clémentes qu’à l’automne ou au printemps. Comme son voisin le Dolpo, mis à part les mois d’hiver de décembre à février, le Mustang est finalement accessible aux trekkeurs toute l’année.

Mots-clés : agence voyage nepal, circuit nepal, festival tiji, forteresse lo manthang, trek mustang, trek népal, voyage sur-mesure nepal,