Avr
2016

Pi Mai, le nouvel an Lao

Publié le 21/04/2016 par Sophie ShantiTravel

sok-dii-pi-mai

Si un seul nouvel an chaque année ne vous suffit pas, découvrez Pi Mai, la fête de l’eau célébrée au Laos. Appelée aussi  « Songkran », le nouvel an Lao a lieu chaque année du 13 au 15 avril pendant 3 jours.

Héritage bouddhiste, comme dans de nombreux autres pays d’Asie du Sud-est, le nouvel an survient au plus chaud de l’année et coïncide aussi avec le début de la saison des pluies et le renouveau de la nature. En Birmanie on célèbre Maha Thingyan, le Chaul Chhnam Thmey au Cambodge, le Songkran en Thaïlande, l’Aluth Avurudhu au Sri Lanka et le Jingbimai dans une partie du Yunnan.

Cette fête est l’occasion de s’arroser d’eau pour bénir la nouvelle année. Aujourd’hui elle ressemble par certains côtés au célèbre festival indien Holi. Tout est permis tant que vous vous amusez et que vous vous rafraichissez. A cette période au Laos, il fait chaud, vous apprécierez sans aucun doute l’abondance d’eau.

nouvel-an-laos

Une fête de purification

Célébrée juste avant la mousson, Pi Mai symbolise l’importance de l’eau pour l’année qui commence, elle purifie les gens et favorise les prochaines récoltes. On assiste dans tout le pays à un nettoyage minutieux tant matériel que spirituel. C’est le grand ménage dans les maisons, bureaux, boutiques, pour accueillir la nouvelle année en grandes pompes. On s’achète de nouveaux vêtements, et surtout on sort ses plus beaux costumes traditionnels pour l’occasion.

Dans tout le pays, les laotiens se rendent aux temples pour arroser d’eau lustrale les effigies du Bouddha. Tout le monde s’incline devant elles et prient pour que la nouvelle année leur soit favorable en leur apportant santé, richesse et bonheur.

Le nouvel an est aussi synonyme de vacances, d’amusement, de symbole national et de réunion familiale. Tous les Laotiens se retrouvent en famille pour effectuer des « baci », des bénédictions et se souhaiter les vœux. Les hébergements et les transports sont pris d’assaut. Le pays tourne au ralenti pendant plusieurs jours, les magasins et les administrations sont fermées.

Luang Prabang, ville sacrée par excellence

Pi Mai est la plus importante fête du calendrier laotien. A Luang Prabang, dans l’ancienne capitale royale, la fête bat son plein pendant toute une semaine de festivité.

Un grand marché réuni des centaines d’artisans venus de toutes les provinces du pays. C’est l’occasion de découvrir la richesse de l’artisanat laotien. Une sorte de fête foraine très animée se tient au stade municipal. Les filles laotiennes sont magnifiques, vêtues de leurs habits les plus somptueux et parées des plus beaux bijoux. Miss Luang Prabang est élue pour l’occasion.

songkran-laos

Trois jours au rythme des défilés

Le premier jour est l’adieu à l’année qui se termine. Des processions ont lieu avec les danses des « Phou Nieu Nia Nieu », personnages légendaires considérés comme les ancêtres du peuple Lao, vêtus pour l’occasion de masque rouge aux yeux globuleux.

Le second jour est le jour intermédiaire, chômé, c’est le jour sans année. On peut légitimement faire ce qu’on veut. Un grand défilé emmène le Prabang, statue de Bouddha symbole de la ville, au Wat Xieng Thong. On nettoie les statuettes sacrées et on s’asperge de l’eau lustrale pour se laver des impuretés et des malheurs de l’année écoulée.

Historiquement ce fut le seul jour où les laotiens furent libres de toute servitude envers le roi. Les habitants se rendent au bord du Mékong pour édifier des « That » : des stupas de sable symbolisant protectionsantéprospérité. En Thaïlande, au Cambodge et en Birmanie, tout comme au Yunnan, les gens édifient également des stupas de sable dans la cour des pagodes ou sur les rives des fleuves. Un autre rituel tout aussi étonnant est la libération des oiseaux, des poissons ou des tortues comme témoignage de respect et compassion pour toute forme de vie sur terre.

Le troisième jour est le premier jour de l’an nouveau. La journée débute par une procession d’éléphants dans les rues de Luang Prabang, de temples en temples, pour rendre hommage aux protecteurs de la ville et chasser les mauvais esprits. Enfin, le grand moment de réjouissance se déroule lors du défilé qui ramène le Prabang au Wat Mai. Tout le monde vient l’arroser et allumer une bougie sur son autel.

Bonne année ou « Sok dii Pi mai » en laotien ! Contactez nos expert-voyages pour fêter le nouvel an au Laos.

Mots-clés : laos, nouvel an Lao, Pi Mai, voyage au Laos,

mm

À propos Sophie ShantiTravel

Après plus de 3 ans à m’occuper de l’organisation des voyages dans l’Himalaya, et plus particulièrement au Ladakh, depuis l’agence Shanti Travel de New Delhi, je suis partie en Mongolie le temps d’une saison, habiter sous une yourte et rencontrer ce peuple chaleureux. Aujourd’hui entre le Sri Lanka et le Népal, je découvre les charmants voisins de l’Inde et partage mes expériences de terrain avec les autres voyageurs. Au fil des années et des expériences, l’expertise de notre équipe de conseillers-voyage s’est également agrandie au Sikkim, au Bhoutan, aux régions du Nord-Est de l’Inde, proche de la Birmanie… Mes collègues, tout aussi passionnés que moi par la nature et les grands espaces, sauront vous conseiller sur ces destinations.