Août
2015

Les 4000 îles, un petit paradis au Laos

Publié le 19/08/2015 par Manon ShantiTravel

Coucher Soleil Mekong

Si Phan Don, ou les 4000 îles, sont situés à l’extrême Sud du Laos, à la frontière avec le Cambodge. Dans cette région, le Mékong s’étire sur des kilomètres et sillonne entre une multitude de petits îlots.

Trois seulement sont « habitables » pour les touristes. Don Khong, la plus grande et la plus septentrionale, la plus calme et la plus sauvage. Don Det, l’île de la fête. Et Don Khône, sa voisine, très calme et sauvage, tout en offrant la possibilité de se joindre aux soirées de Don Det.

La vie sauvage au Laos

C’est là que nous avons posé nos valises pour une semaine. Le nord de l’île propose de nombreux petits bungalows avec terrasse, hamac et vue sur le Mékong. On peut même dormir sur le Mékong dans de petites maisons flottantes ! L’orientation est idéale pour admirer le coucher de soleil. Le reste de l’île est très sauvage, hormis un deuxième village au sud.

Sur Don Khône, tous les déplacements se font à vélo, éventuellement en scooter. Les loueurs proposent tous les mêmes vélos, mais ne fournissent pas de cadenas. Ici, on ne craint pas les vols. Les vélos « empruntés » finissent toujours par réapparaître quelques heures plus tard ! Si cela vous arrive, pas de panique, il suffit juste de patienter un peu.

Vie Sauvage Laos

Une fois équipé d’un deux-roues, il ne reste plus qu’à sillonner l’île pour découvrir les cascades et les rapides formés par le Mékong (Li Phi, Khone Pa Soy, Pha Peng, et d’autres plus petites connus seulement des locaux), embarquer en kayak ou sur une barque à moteur pour observer les dauphins d’eau douce (dauphins d’Irrawadi, comme ceux que l’on peut voir à Kratie au Cambodge), jouer avec les enfants, et retourner savourer un « fruit shake » dans votre hamac.

Loin de tout

Le soir, c’est autour d’un barbecue ou de plats typiques du Laos que l’on se retrouve. La fin du repas se solde souvent par un verre de Lao Lao (alcool de riz local à 47 degrés). Pour continuer la soirée, c’est alors sur Don Det qu’il faut se rendre. Les deux îles sont reliées l’une à l’autre par un pont de pierre érigé à l’époque du protectorat français, lors de la construction de la voie ferrée. Cette voie s’étendait sur 14 km et permettait de transporter hommes et marchandises sur la portion du Mékong non navigable. Aujourd’hui, il ne reste que deux locomotives d’époque sur Don Khône (une au nord et une au sud) avec les panneaux explicatifs de l’histoire de cette voie.

Sur Don Det comme sur Don Khône, il n’y a ni banque ni distributeur automatique de billets. On peut tout de même échanger des devises étrangères. Pour ceux qui sont à sec, il faudra opter pour une balade en bateau jusqu’au village de Nakasang pour pouvoir retirer. Une excursion loin d’être désagréable, lors de laquelle on découvre quelques tranches de vie locale : les pêcheurs et leurs filets, les enfants qui jouent dans le fleuve, les buffles à moitié immergés qui se rafraîchissent, les restaurateurs insulaires qui vont faire le plein de provision au marché de Nakasang…

Laos Iles

Vous l’avez compris, sur les 4000 îles, le rythme est très lent, plus que dans le reste du Laos, et on ne manque pas de se laisser bercer par cette douceur de vivre. Pour profiter vous aussi de petit havre de paix, contactez-nous sur notre site Internet.

Mots-clés : rivière mékong, voyage laos,

mm

À propos Manon ShantiTravel

Un bachelor de tourisme, une insatiable soif d’évasion et un brin de hasard m’ont amenée à quitter la France pour m’installer à Bali, l’île des Dieux. En découvrir chaque détail pour vous les faire partager est pour moi un plaisir quotidien. De la plongée à Bali à la randonnée sur les volcans de Java, l’Indonésie ne cesse de me combler de jour en jour !