Mai
2013

J’ai plané avec les raies Manta !

Publié le 29/05/2013 par Alexis ShantiTravel
Mont Agung

Le Mont Agung

Il est huit heures du matin, et nous avons décidé de quitter Bali pour le week-end. Deux jours de repos nous feront le plus grand bien. Au diable cette île bénie des dieux avec sa population souriante, ses paysages tous plus verts les uns que les autres, ses couchers de soleil aux couleurs d’arcs en ciel et sa nourriture si délicate. On veut du changement ! On veut voyager ! Mais nous n’avons que 48 heures.

Nusa Lembongan sera notre destination du week-end. L’île est située au Sud-Est de Bali et accolée à Nusa Penida. Alors que Bali est en Asie, Nusa Lembongan est en … Océanie. En effet, la frontière imaginaire appelée la ligne Wallace (à ne pas confondre avec les fontaines) passe entre ces deux îles d’Indonésie. Nous nous rendons à l’embarcadère de Sanur.

Sans ponton, c’est donc les claquettes à la main et les pieds dans l’eau que nous essayons non sans mal de grimper sur l’embarcation. L’ancre est remontée, le capitaine jette un dernier coup d’œil par-dessus sont épaule, il enfonce la manette. C’est parti !

Nusa Lembongan & Nusa Ceningan

C’est avec un léger mal de mer que nous accostons à Mushroom Bay qui, de loin, semble être une plage paradisiaque. Du sable blanc, de l’eau turquoise, des palmiers à perte de vue, des petites cahuttes aux allures de greniers à riz… Les vacances ! Le pied posé sur la plage, c’est une autre histoire : beaucoup de bateaux, du bruit, des locaux qui nous sautent dessus pour nous proposer toutes sortes de choses, etc. Et Thomas, notre ami, arrivé à Nusa Lembongan il y a deux jours.

Dix minutes de scooter plus tard, nous voilà dans une petite guesthouse qui fait face à la mer : à l’horizon, Bali ; à droite, le mont Agung déjà assailli par les nuages. Son sommet semble flotter dans le ciel. A nos pied, du sable blanc, et une mer turquoise comme on n’en trouve pas à Bali. Je me tourne vers Mathilde qui me sourit déjà. Les vacances commencent !

Dream Beach

Dream Beach

Pas de voiture sur Nusa Lembongan. Seulement des scooters, des vélos, et quelques véhicules destinés à transporter les clients des hôtels et leurs valises. On loue donc un scooter et l’aventure commence ! Première destination, Dream Beach. Le sable est blanc, la mer turquoise, la végétation luxuriantec sur des falaises où viennent se fracasser les vagues. Des vagues… énormes ! Et des courants dangereux. Thomas nous dit qu’il a sauvé une jeune femme de la noyade la veille sur cette plage. Elle se faisait emporter par le courant au large. Quel homme !

Nous partons ensuite sur Nusa Ceningan, une petite île entre Nusa Lembongan et Nusa Penida.

 

Pont suspendu

Pont suspendu

L’accès ne peut se faire que par un petit pont suspendu au dessus d’un canal. De l’autre côté, nous découvrons des routes étroites qui nous mènent sur les plages de Secret Beach, Blue Lagoon, ou encore un petit restaurant local à ne pas rater : Sea Breez Warung. Le soir, épuisés, nous décidons de nous coucher tôt car demain, lever aux aurores pour faire du snorkling (palme, masque et tuba) à Manta Bay, Cristal Bay et Mangrove Point. Une excursion de trois à quatre heures, en bateau, accompagné par un pêcheur du coin.

Plongée avec les raies Manta

Le réveil sonne. On saute dans nos maillots de bain et prenons notre petit déjeuner en hâte. Quoi de plus enivrant que boire son café au petit matin, face la mer ? (Victor Hugo a sans doute la « bonne » réponse).  Pas de temps à perdre en rêverie, le pêcheur nous attend déjà. Nous voilà partis pour une quinzaine de minutes de navigation jusqu’à Manta Point. Manta Point…. Attend une minute. On peut y voir des raies Manta ? Tout juste arrivés, le capitaine pointe une forme noire à côté d’un bateau de touristes, venus faire du snorkling comme nous :

– Manta ! Manta !

Plouf ! Thomas est déjà dans l’eau. On enfile nos palmes et masques et on le suit. La raie Manta est partie et je ne l’ai même pas vue. Est-ce qu’elle va revenir ? Autour de nous, cinq bateaux avec trois à six personnes. Nous nous éloignons avec Mathilde pour nager un peu plus loin, au calme. On voit de beaux poissons de toutes les couleurs, des coraux magnifiques, et puis du plancton bleuté à la surface. Du plancton ? N’est-ce pas leur nourriture préférée ? Une raie Manta de plus de deux mètres d’envergure, bouche béante, se dirige droit sur nous. Mathilde ne l’a pas encore vue.

– Mmmmh !!! mmmhmmhmhmmm !!!

On ne peut pas dire grand-chose de plus sous l’eau, avec un tuba dans la bouche. Mais Mathilde comprend qu’il faut regarder de l’autre côté.

– Mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm !!!

Elle a eu peur. La raie Manta passe juste en dessous de nous et nous effleure. Les yeux écarquillés et le sourire béat, je me retourne vers Mathilde : une ombre se profile derrière elle. Une deuxième raie Manta vole dans les eaux bleues et s’approche de nous. Dans un ballet élégant, les deux raies Manta dansent autour de nous et s’amusent à s’approcher de plus en plus près. Nous ne bougeons pas, planant avec elles dans un océan infini. Une troisième raie Manta vient se joindre à la ronde. Le temps s’arrête dans un silence ponctué de crissements de plancton. Puis, les bateaux arrivent, les touristes plongent, et les raies Manta nous saluent d’un dernier battement d’ailes. Une expérience émouvante.

Cristal Bay

Cristal Bay

Cristal Bay et la fin du week-end

Nous remontons sur le bateau avec du baume au cœur, direction Cristal Bay. L’eau y est claire comme du cristal. Encore éblouis par le souvenir des raies Manta, nous ne percevons pas à leur juste mesure les merveilles sous-marines qui défilent en-dessous de nous.

Nous faisons ensuite un tour de bateau dans la mangrove, puis le pêcheur nous emmène plus au large, dans le courant. Veut-il nous couler ici afin de prendre tous nos biens ? J’en doute. Car nos biens se résument à une casquette, de la crème solaire, et une bouteille d’eau.

 

Nous plongeons donc sans appréhension dans le courant avec palme, masque, et tuba. Nos yeux ébahis découvrent alors ce tableau magnifique de coraux et de poissons tous plus colorés les uns que les autres. Nous nous laissons porter par le courant jusqu’à ce que le capitaine nous repêche.

Nous finissons nos vacances à Lembongan par un peu de farniente en ramassant des coquillages sur une plage du nord de l’île, sous la protection du mont Agung. Avec un peu d’imagination, les nuages se transforment en raies Manta et leurs grandes ailes viennent effleurer le sommet du mont le plus sacré de l’île bénie des dieux.

Si vous souhaitez rencontrer les raies manta d’Indonésie, n’hésitez pas à me contacter ! Nous concevrons un voyage dans l’archipel indonésien selon vos désirs.

Mots-clés : île, Indonésie, plages, plongée, raie manta,

mm

À propos Alexis ShantiTravel

Alexis a évolué rapidement au sein de l’agence de voyage Shanti Travel : expert-voyage en Inde, Responsable de l’équipe Himalaya et maintenant responsable de l'équipe Shanti Travel en Indonésie. Passionné de voyages et motivé par les challenges, il aime partager ses connaissances et sa passion avec les voyageurs. Après plusieurs années en Inde, c’est un expert-voyage hors pair qui organise vos voyages à Bali et dans les autres îles de l'Indonésie.