Nov
2013

Le carnaval de Goa en février

Publié le 07/11/2013 par Lucie ShantiTravel
Affiches du carnaval de Goa

Affiches du carnaval de Goa

Quels que soient les festivals en Inde, tous sont liés d’une manière ou d’une autre à la religion. Si vous avez déjà voyagé en Inde ou suivez notre blog depuis un petit moment, vous devez déjà connaître Diwali et Holi, deux fêtes de grande ampleur célébrées à travers tout le pays. Il existe cependant de nombreux festivals qui n’existent qu’à l’échelle de quelques Etats ou régions. C’est le cas du carnaval de Goa, qui a lieu tous les ans en février et auquel j’ai pu assister en 2012.

Trajet d’Anjuna à Panjim : essayez le bus !

Il est de notoriété publique que l’organisation en Inde est un concept quelque peu aléatoire. Malgré ces airs d’enclave occidentale, Goa n’échappe pas à la règle. Ainsi, c’est armée d’une bonne dose de patience que je suis partie pour Panjim en ayant reçu plusieurs messages contradictoires : le carnaval est annulé / le carnaval a bien lieu / le carnaval est repoussé à la semaine prochaine. Bref, le seul moyen de vérifier était d’y aller. La première question à résoudre : comment se rendre à Panjim depuis Anjuna ? Voulant ménager mon scooter, je me rends à la Starco Junction pour prendre un bus, où je me fais alpaguer par des chauffeurs de taxis en mal de clients. Aller à Panjim en bus ? Mais ça va te prendre 3 heures ! Prends plutôt un taxi, c’est seulement 1000 roupies…  Bien essayé, mais malgré ma tête de touriste russe je n’en suis pas une. Sachez-le : si vous avez un peu de temps et souhaitez expérimenter les transports locaux, les bus de Goa vous emmèneront partout pour des sommes dérisoires. C’est ainsi que pour 20 roupies, je monte dans le bus pour Mapusa d’où je reprends un second bus pour Panjim, entourée de Goannais ravis de partager un bout de conversation. Une heure plus tard, me voici à Panjim pour le fameux carnaval de Goa !

Promenade dans les rues de Panjim lors du carnaval de Goa

Vendeur de barbe à papa

Vendeur de barbe à papa

Alors, carnaval ou pas ? A en croire la foule et les chars rassemblés sous le pont principal, carnaval ! Je demande l’heure de départ du défilé, 14h30. Parfait, j’ai une demi-heure pour flâner dans les rues et me trouver une place, à l’ombre de préférence. Nous avons beau être en hiver, les températures sont très chaudes en plein après-midi… J’en profite pour découvrir les ruelles de Fontainhas, le vieux quartier portugais qui ne manque pas de charme, et les petits parcs arborés où sont érigés des mémoriaux en souvenir des combattants pour l’indépendance de Goa. Je prends ensuite la direction de la grande avenue longeant le fleuve et ses casinos flottants, un lieu de promenade très populaire et agréable. Je ne m’étalerai pas plus sur Panjim, vous aurez vite compris qu’il s’agit d’une jolie ville et d’un must à visiter lors de votre voyage à Goa.

 

 

 

 

Le carnaval de Panjim, ou une après-midi d’hiver chaude et burlesque

Cela fait maintenant une heure que le défilé aurait dû commencer, mais toujours rien. La foule continue d’affluer et je n’ai pas d’autre choix que d’attendre au soleil, les meilleurs spots à l’ombre étant déjà occupés depuis bien longtemps. Je prends des photos, j’observe…

Papy à vélo

Papy à vélo

Les rues sont décorées et quelques locaux portent des masques à la vénitienne, un spectacle pour le moins étrange en Inde. De nombreuses sucreries sont vendues aux enfants, déguisés pour certains, mais un vendeur en particulier attire mon attention. Les formes roses qu’il porte sur son dos et que j’avais prises pour des ballons sont en fait de la barbe à papa en sachets. Intriguée, je lui en achète une pour constater que si le goût est sympa, il est pourtant assez éloigné de celui que l’on connait dans les fêtes foraines européennes. Passé cet intermède, mon corps poursuit son processus de déshydratation lorsque soudain, la musique retentit enfin ! Impatiente de découvrir des chars que j’imagine sublimes, je reprends mon appareil photo… Sauf que pour le sublime, je peux repasser. Au lieu d’être subjuguée, je suis plutôt amusée devant ces représentations un peu kitch et qui ne trouvent pas vraiment de sens à mes yeux d’étrangère. Mais après tout, c’est un peu ça l’esprit du carnaval, des chars qui expriment un thème parfois un peu flou et farfelu dans une ambiance bon enfant. Mon coup de cœur ira au char selon moi le plus réussi : un tyrannosaure défilant au son d’une musique techno, entre la représentation d’un grand-père à vélo et d’un char publicitaire pour une célèbre marque de nouilles.

char de dinosaure

char de dinosaure

Il ne faut donc pas chercher l’émerveillement lors du carnaval de Goa, mais surtout de l’amusement. L’ambiance est sympathique et de nombreuses personnes jouent à s’asperger d’eau dans les rues (des adultes bien plus que des bambins d’ailleurs). C’est une très bonne façon de découvrir un peu de l’héritage chrétien de Goa et un excellent prétexte pour visiter la charmante ville de Panjim.

Ainsi, si vous êtes à Goa du 14 au 17 février 2015, n’hésitez pas une seconde de plus et ajoutez le carnaval de Panjim à votre programme de voyage ! Contactez nos experts en Inde du sud qui sauront créer l’itinéraire idéal qui comblera toutes vos attentes, rendez-vous sur http://www.shantitravel.com/fr/inde-du-sud.

 

Mots-clés : carnaval de Goa, culture indienne, fête, Inde du Sud,

mm

À propos Lucie ShantiTravel

Originaire de Bretagne, je suis arrivée en Inde en novembre 2011. Après avoir travaillé dans le web marketing à Goa puis à Bombay, j'ai chaussé mes chappals jusqu'à Delhi en avril 2013 pour y rejoindre l'équipe communication de Shanti Travel. Passionnée par les multiples facettes de l'Inde, je me fais un plaisir de partager expériences de voyages et conseils sur mon pays d'adoption !