Jan
2015

Visite du Taj Mahal : 10 informations à savoir

Publié le 19/01/2015 par Alexis Shanti Travel

Taj Mahal Porte

Le Taj Mahal à Agra, symbole éternel de l’amour démesuré d’un homme pour sa femme, n’aurait acquis cet engouement mythique si mille et une légendes n’entouraient pas son histoire. Le vertige qui s’empare du voyageur venu visiter le mausolée d’Arjumand Bânu Begam (ou Mumtaz Mahal) n’a d’égal que le frisson saisissant provoqué par ce joyau de l’architecture moghole.

1/ L’hommage d’un homme meurtri à sa défunte épouse

Pour tenter de suturer sa blessure profonde, Shah Jahan a conçu le Taj Mahal. Sa troisième épouse venait de mourir à l’âge de 40 ans en donnant naissance à leur quatorzième enfant, après un accouchement de près de 30 heures.

2/ Une construction pharaonique et colossale

Les superlatifs manquent pour conter la construction du Taj Mahal. On raconte que près de 22 000 personnes ont été employées : des ouvriers, des peintres, des équarisseurs et des sculpteurs parmi tant d’autres. Plus de 1 000 éléphants ont été requis pour transporter les différents matériaux lors des 22 années de travail (1632-1653). Coût des travaux estimé : 32 millions de roupies indiennes, soit 415 584 euros.

3/ Des matériaux précieux et raffinés

28 types de pierres précieuses ou semi-précieuses ont été incrustées dans les murs : des diamants turquoise venus du Tibet, du jade importé de Chine, de l’or importé d’Egypte et du marbre blanc, composant principal du Taj Mahal, amené directement de Jodhpur au Rajasthan. Néanmoins, les colons britanniques ont malheureusement pillé un certain nombre des pierres précieuses au XIXe siècle.

Taj Mahal

4/ Une beauté inégalable à jamais

Le mythe n’a jamais pu être démontré avec certitude mais il se dit que les artistes et architectes ayant participé à la construction auraient été mis à mort afin qu’ils ne puissent jamais concevoir un bâtiment plus exceptionnel encore que le Taj Mahal. Une autre histoire raconte que Shah Jahan leur aurait « seulement » fait couper les mains et crever les yeux.

5/ Une réplique construite au Bangladesh

En 2008, un cinéaste originaire du Bangladesh a fait construire une réplique du Taj Mahal pour la modique somme de 56 millions de dollars. Le but ? Permettre aux habitants appauvris de visiter l’une des sept merveilles du monde sans avoir à voyager en Inde. Grâce à des techniques de construction modernes, les travaux n’ont duré que 5 ans.

6/ Une perfection architecturale sans égal

Les quatre faces du Taj Mahal sont parfaitement identiques. Cela a pour effet de créer un reflet comme le ferait un miroir. Le reflet dans le canal qui mène au mausolée accentue un peu plus encore cette perfection visuelle.

7/ Un trésor pour les lève-tôt

A l’aube, entre 6 et 7h, le Taj Mahal s’offre à vous en toute intimité. Les bus de touristes ne sont pas encore arrivés et vous avez au moins 2 à 3 heures pour admirer chaque motif sculpté sur le marbre ou pour inspecter les pierres précieuses ; le tout avec une lumière particulière qui fera la différence sur vos photos.

Taj Mahal Ombres

8/ Lieu réservé aux Musulmans le vendredi

Le Taj Mahal n’est pas un bâtiment hindou ! Une mosquée y a d’ailleurs été édifiée et de ce fait, le Taj Mahal ferme ses portes aux touristes tous les vendredis. Par ailleurs, l’Islam interdisant la décoration des tombes, Shah Jahan et sa femme sont en fait enterrés en toute sobriété dans une crique située au-dessous de la chambre principale.

9/ Une politique de protection stricte et rigide

Pour préserver au mieux la beauté immaculée du Taj Mahal, le gouvernement indien a décidé d’interdire les véhicules à moteur autour du mausolée. De même, toutes les usines jugées polluantes ont été forcées à fermer leurs portes. Récemment, le gouvernement a également interdit à la population de brûler de la bouse de vache – utilisée pour chauffer les maisons – car le marbre jaunit dangeureusement.

10/ Une fin dramatique pour Shah Jahan

En 1658, Aurangzeb, le fils de Shah Jahan, renversa le pouvoir et fit emprisonner son père dans le Fort Rouge d’Agra. Il fit arrêter la construction de la réplique noire du Taj, mausolée dans lequel Shah Jahan souhaitait reposer. Ainsi, il passa les 8 dernières années de sa vie à mirer sa construction par-delà la rivière Yamuna avant de pouvoir enfin retrouver sa promise.

Agra fait partie du Triangle d’Or en Inde du Nord et s’insère très bien dans un voyage au Rajasthan. C’est même une étape conseillée entre Delhi et Jaipur avec en chemin, ne l’oubliez pas, la visite de Fatehpur Sikri.

Faites appel à l’expertise de nos Travel Designers pour vous concocter un itinéraire sur mesure en Inde via le Taj Mahal : http://www.shantitravel.com/fr/inde-du-nord/l-uttar-pradesh/

Mots-clés : visite taj mahal,

mm

À propos Alexis Shanti Travel

Depuis tout petit, l'envie de prendre le large et de découvrir de nouveaux horizons se fait ressentir. Je sillonne donc dans un premier temps l'Europe avant de partir travailler en Australie, dans les Caraïbes, en Thaïlande pour finalement atterrir un peu par hasard en Inde début 2014.