Sep
2015

Trek au Sikkim : le paradis a un nom

Publié le 15/09/2015 par Sophie ShantiTravel

Sikkim Kangchenjunga

Secret bien gardé de l’Himalaya, le Sikkim offre un panorama à couper le souffle sur le Kangchenjunga (8598m), troisième plus haut sommet du monde, et s’ouvre petit à petit à la curiosité des trekkeurs en quête d’aventure. Enserré entre le Bhoutan, le Népal et le Tibet, le Sikkim est une merveille de l’himalayen indien où l’univers bouddhiste et la diversité culturelle semblent faire tomber toutes les frontières.

Une région pleine de surprises

Ancien royaume himalayen, le Sikkim se trouve dans le Nord-Est de l’Inde, c’est l’état le moins peuplé du pays. Rattaché à l’Inde en 1975 seulement, le Sikkim a conservé une forte identité. 75% de sa population est d’origine Népalaise. D’ailleurs les langues les plus parlées sont des dialectes tibéto-birmans proches du népali.

enfants sikkim

Le Sikkim, terre du bouddhisme tibétain, abrite plus de deux cents monastères. L’école religieuse des Bonnets rouges est représentée et son chef spirituel réside dans le monastère de Rumtek, près de Gangtok. Une grande mixité caractérise la population, les religions hindoues et bouddhistes se mêlent en fonction des différentes ethnies venues du Tibet, du Népal, du Bhoutan et des régions indiennes. Les Sikkimais font preuve d’une grande hospitalité et d’une sérénité attachante.

Cette diversité se retrouve également dans les paysages. Darjeeling, porte d’entrée de la région vous accueille dans ses immenses plantations de thé. Dans le Sud, les paysages sont marqués par une végétation luxuriante et de grandes vallées découpées en terrasses cultivées, dont le riz occupe une grande partie. Le nom tibétain du Sikkim est « Denjong », et signifie « vallée du riz ». Cette région est le premier producteur de cardamome en Inde. Sa topographie montagneuse laisse entrevoir de hauts sommets enneigés, dominés par le géant Kangchenjunga. Lorsque l’on remonte du Bengale Occidental vers la frontière tibétaine, de denses forêts boisées, des champs d’orchidées et de rhododendrons laissent peu à peu la place aux glaciers et aux lacs d’altitude. De toutes les couleurs et de toutes les tailles,  les orchidées sont la perle du Sikkim, présentes jusqu’à 3000m d’altitude.

Cette région mythique rime pour tous les voyageurs avec Alexandra David-Neel, cette grande aventurière du début du XXe siècle a séjourné plusieurs années au Sikkim. Avec son fils adoptif Aphur Yongden, ils se sont retirés dans une grotte pour méditer dans le Nord du Sikkim.

Des itinéraires authentiques, loin des autoroutes du trek

Le Sikkim a beaucoup à offrir aux passionnés d’aventure. Une des plus belles manières de découvrir la région est bien sur de la sillonner à pied. De nombreux itinéraires sauvages et variés sont accessibles. Si vous optez pour un trek au Sikkim, vous serez surpris par l’authenticité de la région.

Trek Sikkim

La saisonnalité du Sikkim se rapproche de celle du Népal et du Bhoutan, des contreforts himalayens en général. La région est proche du Golfe du Bengale, donc plus arrosée de juin à septembre. Pour voyager au Sikkim, le meilleur moment se situe au printemps et à l’automne.

Selon votre niveau de marche et vos envies, vous pouvez partir pour des balades faciles ou pour un trek modéré qui vous emmène sur un chemin historique depuis le Bengale occidentale. En suivant la ligne frontière avec le Népal, la Singalila Ridge, vous partez sur les traces des anciens explorateurs anglais. Vous progressez entre plantations de thé, jungle, prairies et point de vue sur le Kangchenjunga, l’Everest, le Lhotse et le Makalu. De nombreux lacs d’altitude, des rhododendrons, des magnolias, le sentier est magique !

Un autre trek plus difficile au départ de Yuksom vous mène jusqu’au pied du Kangchenjunga. Vous avancez dans les splendides forêts de Tshoka, atteignez ensuite la crête de Dzongri (4030m) sous le charme de l’univers  bouddhiste qui vous entoure. Après avoir admiré le Samithi Lake et ses eaux où se reflètent les sommets enneigés environnants, vous grimpez jusqu’au Goetcha La (4940m) pour admirer la face Est démesurée du Kangchenjunga.

Une découverte sans limites

Atterrissez à l’aéroport le plus proche, Bagdogra. En deux heures de route vous rejoignez Darjeeling, ancienne ville prisée des britanniques qui venaient échapper aux fortes chaleurs des plaines. C’est l’occasion de découvrir les célèbres plantations de thé qui ont fait le succès de la région. Embarquez pour un court trajet dans le Toy Train, ce petit train à vapeur légendaire de Darjeeling vous offre une expérience inoubliable. Pendant ce temps, nous établissons vos permis d’accès pour entrer au Sikkim.

Sikkim monastère

Imprégnez-vous du bouddhisme en visitant par exemple le vieux monastère de Rumtek, le plus influent de la région. Gangtok, capitale du Sikkim construite le long d’une crête, est une ville sikkimaise typique,  autrefois située sur la route du Tibet. Vous dégustez les traditionnels momos tibétains, visitez son institut de tibétologie, flânez dans son bazar animé et contemplez la vue splendide sur le Kangchenjunga depuis le Tashi Point View.

Vous voilà si près du Bhoutan, ne serait-ce pas l’occasion de vous évader au pays du bonheur ? Nous proposons un itinéraire original vous permettant de rejoindre le Bhoutan par la route et d’en savoir plus sur cet autre royaume himalayen unique. A l’automne et au printemps, pendant la période des festivals, c’est la saison idéale pour explorer ce pays si mystérieux. Et si vous en voulez d’avantage, combinez votre voyage au Sikkim avec une incursion au Népal pour vivre une grande aventure à travers ces trois pays himalayens d’exception !

Pour voyager au Sikkim, faites appel à nos experts-voyage qui sauront créer un voyage sur mesure qui correspond à vos attentes : http://www.shantitravel.com/fr/voyage-au-bhoutan/royaumes-himalayens-nepal-sikkim-et-bhoutan/

Mots-clés : sikkim kangchenjunga, sikkim nepal bhoutan, trekking sikkim, visite darjeeling,

mm

À propos Sophie ShantiTravel

Après plus de 3 ans à m’occuper de l’organisation des voyages dans l’Himalaya, et plus particulièrement au Ladakh, depuis l’agence Shanti Travel de New Delhi, je suis partie en Mongolie le temps d’une saison, habiter sous une yourte et rencontrer ce peuple chaleureux. Aujourd’hui entre le Sri Lanka et le Népal, je découvre les charmants voisins de l’Inde et partage mes expériences de terrain avec les autres voyageurs. Au fil des années et des expériences, l’expertise de notre équipe de conseillers-voyage s’est également agrandie au Sikkim, au Bhoutan, aux régions du Nord-Est de l’Inde, proche de la Birmanie… Mes collègues, tout aussi passionnés que moi par la nature et les grands espaces, sauront vous conseiller sur ces destinations.