Juil
2016

Rajasthan : rencontre avec les Bishnoïs

Publié le 18/07/2016 par Sophie ShantiTravel

bishnoi-rajasthan

A l’Ouest du Rajasthan, dans le désert du Thar, la communauté Bishnoï vit en harmonie avec la nature. Bishnoï vient de l’hindi « Bish » (vingt) et « Noi » (neuf), soit 29, comme le nombre de règles qui leur sert de principe depuis le XVe siècle. Les Bishnoïs pratiquent une forme particulière de l’hindouisme qui place le respect de la nature et d’autrui au centre de leur croyance. Lors d’un voyage en Inde du Nord, découvrez ce peuple unique, pionnier de l’écologie !

Il était une fois au Rajasthan

Les 29 règles que suivent les Bishnoï ont été énoncées en 1485 par leur maître Jambheswar, « Jhambo Ji ». Au cours de leur histoire, un fait marquant a lieu au XVIIIe siècle au Sud de Jodhpur. Dans le village de Khejarli, 363 femmes, hommes et enfants ont sacrifié leur vie pour sauver leurs arbres face aux soldats du Maharaja de Jodhpur. Le massacre de Khejarli démontre la force des croyances des Bishnoïs pour la préservation de la nature. Aujourd’hui les Bishnoïs plantent régulièrement des arbres et partagent leur eau avec eux. Une partie de leur récolte, aussi petite soit-elle, est également donnée à leurs animaux pour maintenir l’écosystème fragile de la région. Les Bishnoïs sont environ 600 000 à toujours défendre une préservation de la vie sauvage et de la nature.

voyage-jodhpur

A quelques kilomètres de Jodhpur, vous serez surpris de voir autant d’animaux qui vivent en liberté, si près des hommes, tels que les gazelles, les antilopes, les paons ou encore les sambars. Les Bishnoïs prennent soin de leurs animaux, les protègent et les soignent. Leur dévotion est devenue célèbre par une photographie qui montre une femme indienne allaitant des faons orphelins.

Toutes les choses du quotidien sont empreintes de cette philosophie de vie : bien se comporter pour vivre dans un monde meilleur. Bien plus qu’une simple parole religieuse, les croyances des Bishnoïs sont régies par des règles de discipline et de respect envers autrui : ne pas voler, ne pas boire d’alcool, se laver chaque matin, avoir une alimentation saine et végétarienne, ne pas mentir, ne pas dire du mal d’autrui, être attentif et tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler, éviter les disputes ou les débats inutiles et jeûner lors de la nouvelle lune…

L’avenir des Bishnoïs

Le photographe Frank Vogel s’est engagé auprès des Bishnoïs depuis plusieurs années. Il valorise leur mode de vie et souhaite faire connaître leur philosophie. Avec son film « Rajasthan, l’âme d’un prophète », il nous sensibilise et nous fait découvrir cette communauté unique au monde. Il s’investit au côté de son ami Khamu Ram pour réduire la pollution plastique générée dans la région.

Lors d’un voyage à Paris, Khamu Ram découvre la poubelle et décide d’introduire cet objet utile au cœur des villages Bishnoïs. En tentant de convaincre la communauté que la lutte contre le plastique est une des règles fondamentales pour la protection de l’environnement, ils développent ensemble des poubelles en toile de jute. Le projet prend de l’ampleur et une coopérative est créée pur recycler les déchets.

On peut imaginer dans l’avenir que les Bishnoïs s’appelleront peut-être les Tiss (30), lorsqu’une trentième règle de conduite fera partie de leur croyance, celle de recycler ses déchets plastiques.

Venez rendre visite aux Bishnoïs lors de votre prochain voyage sur mesure au Rajasthan.

Mots-clés : bishnoi jodhpur,

mm

À propos Sophie ShantiTravel

Après plus de 3 ans à m’occuper de l’organisation des voyages dans l’Himalaya, et plus particulièrement au Ladakh, depuis l’agence Shanti Travel de New Delhi, je suis partie en Mongolie le temps d’une saison, habiter sous une yourte et rencontrer ce peuple chaleureux. Aujourd’hui entre le Sri Lanka et le Népal, je découvre les charmants voisins de l’Inde et partage mes expériences de terrain avec les autres voyageurs. Au fil des années et des expériences, l’expertise de notre équipe de conseillers-voyage s’est également agrandie au Sikkim, au Bhoutan, aux régions du Nord-Est de l’Inde, proche de la Birmanie… Mes collègues, tout aussi passionnés que moi par la nature et les grands espaces, sauront vous conseiller sur ces destinations.