Avr
2013

Sur les routes du Bhoutan

Publié le 05/04/2013 par Julie ShantiTravel

BhoutanCela fait maintenant 2 ans que je partage avec mes collègues de l’agence Shanti Travel ma passion pour les sommets himalayens! Une chance exceptionnelle pour la « ptite québécoise » que je suis. Ainsi je peux parler de l’une des plus grandes chaînes de montagnes du monde à longueur de journée, et sans jamais me lasser!

Voici où je veux en venir…..L’un des avantages à travailler pour une agence de voyage locale est de pouvoir partir en repérage sur le terrain. En effet, pour vous proposer des voyages de rêve, il est indispensable d’être expert de notre destination ! C’est ainsi qu’en juin 2012, mes amis et collègues, m’ont regardé faire mon sac à dos, le sourire jusqu’aux oreilles avant de prendre la direction du Bhoutan, le dernier Royaume Himalayen!

Samdrup


Traversée de la frontière terrestre du Bhoutan par Samdrup Jonkhar

J’ai choisi d’entrer dans le pays par l’une des voies terrestres, situées à l’Est : Samdrup Jonkhar. On quitte la plaine de l’Assam (train et avion de Delhi à Guwahati) pour rejoindre cette contrée perdue entre deux géants : l’Inde au Sud et la Chine au Nord. Après 5 heures de route depuis Guwahati, voici le moment que j’avais tant attendu : je traverse la frontière bhoutanaise à pied, en passant sous l’une de ces portes magnifiques à l’architecture si caractéristique. Et deux mètres plus loin, le choc! La culture bhoutanaise diffère complètement de celle de son voisin indien ! Mon guide et mon chauffeur m’attendent un peu plus loin (un encadrement obligatoire au Bhoutan, puisque la formule routard n’est pas autorisée).

L’Est du Bhoutan, moins de touristes, plus d’authenticitéWangdue Phodrang

Après une bonne nuit de sommeil sous les grondements et éclairs du dragon, c’est le grand départ ! Un périple de 10 jours m’attend afin de parcourir le pays pour collecter les meilleures informations. Le Druk Yul (nom du pays en Dzongkha) est ouvert aux étrangers depuis à peine une cinquantaine d’années, et se trouve davantage développé dans sa partie Ouest. Autrement dit, l’Est ne bénéficie pas d’autant d’infrastructures touristiques. Les conditions routières sont plus difficiles et les hébergements moins nombreux mais l’authenticité de cette région n’en est que plus attachante !

Imprévus et patience de rigueur sur les routes du Bhoutan

Puisqu’une aventure pareille compte toujours son lot d’imprévus, ma première journée sur la route pour rejoindre Trashigang nous a réservé quelques péripéties. Après 2 heures sur les chemins de montagne, la route est complètement bloquée par un glissement de terrain, un bout de montagne s’est littéralement affaissé sur la route à cause des forts orages de la nuit précédente. Environ 10m de large par 15m de haut…..l’attente s’annonce rude. Les employés de la voierie nous annoncent 2 heures d’attente… Après 2 ans en Asie, je savais déjà que ce temps pouvait au moins être multiplié par 2 !

C’est à coup d’explosifs que l’on tente de dégager la route. Nous prenons donc notre mal en patience quand tout à coup j’aperçois en levant la tête, 3 petits moines en train d’escalader la paroi opposée où nous nous trouvon ! Les gens qui attendent comme nous se mettent à faire de grands signes afin qu’aucun explosif ne soit mis en marche. Il n’y aura heureusement aucun blessé ! Les Bhoutanais présents et nous, seuls étrangers, sommes impatients de reprendre la route… Et oui, cela fait tout de même 8 heures que nous sommes bloqués et nous devons compter encore 6 heures de route pour rejoindre Trashigang. Cette partie du trajet se fera malheureusement de nuit et dans le brouillard. Seuls les phares de la voiture éclairent quelques magnifiques vaches sur notre passage!

Discuter avec des Bhoutanais, entre modernité et tradition

Habitants sur la routeArrivée à Trashigang vers 23h00, la journée a été longue, mais cet imprévu m’a permis de discuter avec les locaux, d’échanger sur les réalités auxquelles le pays fait face aujourd’hui : ces jeunes qui veulent s’ouvrir sur le monde, les anciens qui sont très attachés à leurs culture, la technologie, le tourisme, sa gestion et ses conséquences. Un moment privilégié qui valait sûrement 8 heures d’attente !

 

Deuxième jour de ce repérage en terre du dragon tonnerre…..à suivre !

En attendant n’hésitez pas à me contacter et consulter nos différents itinéraires au Bhoutan, je me ferai une joie de vous conseiller sur cette destination exceptionnelle.

Mots-clés : bhoutan, himalaya, Trek,

mm

À propos Julie ShantiTravel

Originaire du Québec et fille de grands voyageurs, j'ai traversé les continents pour venir m'installer en Inde puis au Népal. Je suis conseillère voyage chez Shanti Travel. Passionnée de l'Himalaya qui fut ma plus belle découverte en Asie, je vous accueille à votre arrivée à Leh, au Ladakh avec l'agence locale Shanti Travel.