Juin
2017

Hors des sentiers battus en Birmanie: Lashio

Publié le 09/06/2017 par Paul Depagneux

Nos Experts voyage basés en à Yangon en Birmanie, Amandine, Bastien et Paul, sont allés découvrir une région encore bien méconnue de ce vaste et fabuleux pays : Lashio.

Plus grande ville du Nord de l’Etat Shan, située non loin de la frontière chinoise et de la chaîne de l’Himalaya, Lashio et ses alentours sont de vrais El Dorado pour les amoureux de nature, sports et rencontres authentiques. Paul vous raconte leur expérience.

Après avoir vaillamment affronté les 16 heures de bus qui séparent Yangon de Lashio, nous sommes reçus le samedi matin par Byron et sa famille, qui vivent à Lashio depuis 5 ans et ont créé Myanmar Adventure Outfitters. Ces passionnés du voyage en terres inconnues proposent des tours et différentes expériences hors des sentiers battus dans les alentours de Lashio. Le couple s’investit par ailleurs activement dans la vie sociale locale pour améliorer le quotidien des enfants de la région.

Dès notre arrivée chez Byron, nous enfilons nos maillots de bain avant de nous diriger vers la première attraction du week-end : les cascades. Au bout d’une petite heure de voiture à travers de magnifiques paysages, nous arrivons dans un lieu hors du temps, où les rails du train en provenance de Mandalay scindent un petit village en deux parties.

L’accueil des habitants du village est (comme toujours au Myanmar) fantastique, avec des sourires jusqu’aux oreilles qui font chaud au cœur. Nous prenons notre petit-déjeuner, les fameuses Shan Noodles (spécialité de la région), dans un « boui boui » local avant de nous aventurer dans la descente des cascades.  Nous découvrons alors un site M-A-G-I-Q-U-E. Les couleurs de la nature et des cascades nous ont tous scotché par leur beauté, un petit paradis au milieu de nulle part.

Nous entamons donc la descente des cascades de manière plutôt sportive, avec à la clé quelques jolis sauts et glissades pour les plus téméraires d’entre nous. Une fois sortis de l’eau, nous longeons les rails du train pour revenir à notre petit village de départ.
Dans l’après-midi, nous rejoignons un autre village perdu dans les vallées Shan, où nous allons passer la nuit chez l’habitant. L’accueil est à nouveau incroyable, et nous nous sentons rapidement intégrés à la vie locale, faite de simplicité et de joie de vivre. Les enfants jouent au foot, les hommes travaillent dans les champs et les femmes s’affairent à restaurer tout ce petit monde. La barrière de la langue rend les échanges par la parole plus succins, mais la bonne humeur et la curiosité nous fait vite oublier ce détail. Nous prenons notre douche dans… la rivière! Le chef du village nous invite ensuite à déguster des spécialités locales, toujours avec un grand sens de l’hospitalité.

La nuit chez l’habitant nous fait ressentir l’atmosphère se dégage dans ce village, dans un confort sommaire très proche de la réalité vécue par les populations locales. Une belle occasion de mettre de côté nos petites habitudes quotidiennes pour s’imprégner de l’essentiel !

Deuxième jour: nous quittons le village à pied pour une petite heure de marche à travers les splendides paysages de la région. Byron nous récupère ensuite à bord de son pick up pour nous emmener au point de départ d’un trek de deux heures dans les montagnes Shan. L’immensité et le calme durant cette marche nous apaise, le niveau du trek est accessible à tous et nous permet de profiter des panoramas envoûtants.

Après deux heures de trek à travers la jungle birmane, nous arrivons au dernier site de ce beau séjour découverte: un lac naturel où nous nous adonnons aux joies du paddle et pique-niquons sur l’eau.

La boucle est bouclée et nous repartons alors (toujours vaillamment!) à la petite station de bus de Lashio pour affronter à nouveau les 16 heures de trajet qui nous séparent de Yangon, cette fois avec des souvenirs pleins la tête!