Mai
2016

Richard Dister : passionné par le Zanskar

Publié le 18/05/2016 par Alexis Shanti Travel

trek zanskar

Richard Dister, un voyageur passionné par l’Asie et la photographie nous raconte aujourd’hui comment et pourquoi il est tombé amoureux du Zanskar. L’équipe de Shanti Travel le remercie d’avoir bien voulu partager ses souvenirs de voyage. 

1/ Bonjour Richard, pouvez-vous rapidement vous présenter ?

J’ai contracté le virus du voyage à 29 ans lors de mon premier voyage hors Europe en … 1979. Cela a été pour moi le choc avec l’Asie, l’Himalaya et le bouddhisme, le tout en même temps. Depuis lors, ce virus ne m’a pas quitté et j’ai voyagé dans différents pays d’Europe, d’Afrique, d’Amérique du Sud, mais en gardant toujours une prédilection pour l’Asie.

2/ Comment avez-vous décidé de partir à la découverte du Zanskar ?

Trente ans plus tard, je me suis dit qu’il était temps de repartir sur le lieu de mes premières amours. Mais je savais que le Ladakh avait déjà beaucoup changé depuis lors et, pour ne pas être déçu, j’ai voulu découvrir la région enclavée et plus difficile d’accès qu’était le Zanskar, juste au sud du Ladakh. Je ne m’étais pas trompé, c’est resté un des plus beaux voyages de ma vie.

3/ Y-a-t-il un moment qui reste plus que les autres gravés dans votre mémoire ?

Le faux pas d’un cheval de bât qui s’est retrouvé le museau dans l’eau et suspendu par une patte sous le pont branlant où il avait glissé, au grand dam de son palefrenier. Il s’en est tiré heureusement sans fracture et a pu regagner clopin-clopant le prochain village pour s’y reposer.

voyage zanskar

4/ Comment s’est passé le contact avec les habitants ?

Excellent, avec un accueil d’abord un peu timide, puis chaleureux dans les villages où nous avons eu l’occasion d’y passer jusqu’à cinq jours d’affilée. Notre venue avait été bien préparée.

5/ Au niveau des logements et de la nourriture, de la difficulté du trek comment cela s’est-il passé ? Pas trop dépaysés ?

Pas de problème si vous êtes adaptable. Il faut accepter une certaine dose d’inconfort à 4000 m d’altitude et oublier notre confort habituel d’occidental. Quelques semaines un peu rudes et la nécessité d’une bonne condition physique pour franchir le dernier col à 5100 m, c’est le prix à payer pour la découverte de paysages qui sont réellement époustouflants, comme vous pourrez le voir dans les photos. Ce désert de haute altitude nous livre des découvertes fantastiques.

6/ Si je vous demandais de choisir une seule photo de votre voyage, ce serait laquelle et pourquoi ?

Celle, symbolique, de ce moine déjà âgé qui, chaque jour, grimpe ce sentier pour monter à ce monastère du bout du monde. C’est un peu l’allégorie du chemin de la vie – qui n’est pas toujours facile – et peut-être aussi celui qui mène à l’illumination.

09_Best of Zanskar

7/ Pour finir, une anecdote particulière à nous raconter ?

Je vivais dans une famille dont le père était parti une semaine pour accompagner un trek. De retour chez lui, il est tout heureux de retrouver sa fille et de l’aider à faire ses devoirs. Il m’a laissé le loisir de faire cette photo intimiste que je trouve très touchante et qui n’est guère réalisable si l’on n’a pas la chance de passer du temps avec les gens pour gagner leur confiance.

trek ladakh

8/ Vous n’avez pas découvert le Zanskar avec Shanti Travel mais par contre, vous avez découvert le Sri Lanka avec nous. Comment s’est passé ce voyage ?

De façon très agréable, avec un excellent guide, dans un pays berceau du bouddhisme Théravada. C’est un voyage paisible et extrêmement facile, comparé avec les hauts plateaux du Ladakh ou du Zanskar. Ce pays, qui a vécu les affres de la guerre civile entre le gouvernement et les Tigres tamouls, ainsi que les dévastations du tsunami de 2004 dont certaines traces restent bien visibles est  maintenant paisible et pacifié. C’est un pays idéal pour un premier contact avec l’Asie, ou simplement pour aller s’y détendre.

Si comme Richard vous souhaitez voyager en Asie, faites appel à nos experts voyages sur : http://www.shantitravel.com/ et si vous souhaitez en savoir plus sur les voyages de Richard, vous pouvez le contacter par mail  tempo99@skynet.be

 

 

Mots-clés : asie, Ladakh, photographe, richard dister, voyage au Ladakh,

mm

À propos Alexis Shanti Travel

Depuis tout petit, l'envie de prendre le large et de découvrir de nouveaux horizons se fait ressentir. Je sillonne donc dans un premier temps l'Europe avant de partir travailler en Australie, dans les Caraïbes, en Thaïlande pour finalement atterrir un peu par hasard en Inde début 2014.