Voyage en petit groupe au Nord Est de l’Inde avec Pierre Le Roux et Les Jardins de Gaïa

Pendant 7 années de travail chez Alter Eco, entreprise spécialisée dans le commerce équitable, Pierre Le Roux a eu la chance de rencontrer de nombreuses communautés de petits producteurs agricoles, localisées dans les pays en voie de développement. Ces rencontres le marquent et c’est alors qu’il décide de monter sa propre entreprise, Yumanlink, afin de permettre au plus grand nombre d’aller à la découverte de ces petits agriculteurs, et de mettre en lumière leurs modes de vie et lien ancestral avec la nature. En partenariat avec Yumanlink, et Les jardins de Gaïa, spécialiste et leader en France du thé bio et équitable haut de gamme, Shanti travel a développé pour vous un voyage unique dans le Nord Est de l’Inde au coeur des communautés de la région de Darjeeling. Rejoignez un petit groupe d’environ 6 voyageurs et suivez la piste des thés à la rencontre des incroyables femmes et hommes qui le cultivent.

Quel est le concept derrière ce voyage dans le Nord Est de l’Inde, en partenariat avec Les Jardins de Gaïa?

Ce séjour en immersion dans le Nord Est de l’Inde, à Darjeeling, est une vraie expérience de découverte et de rencontres. Les Jardins de Gaïa, c’est une entreprise qui travaille avec de nombreuses coopératives de petits producteurs dans le Monde afin de distribuer leurs thés bios en France. Ils ont un engagement très fort avec ces producteurs, c’est un lien qui leur tient à coeur et qu’ils voudraient pouvoir partager avec leurs consommateurs. L’idée c’est donc de permettre au consommateur de rencontrer le producteur, et c’est de là que vient le concept du voyage. Ce qui est génial c’est que les voyageurs vont pouvoir découvrir tout le processus de fabrication du thé, et son univers, notamment qui sont les personnes qui le cultivent, quelle est leur vie, comment on le récolte et le transforme… Ces petits producteurs sont les acteurs du développement durable au premier plan, ils travaillent avec un modèle de vie respectueux de l’environnement, engagés dans l’agriculture biologique et même certifiés biodynamie, c’est à dire que leur mode de production et de récolte est lié aux cycles des astres notamment à celui de la Lune. Ainsi, au-delà de la découverte du thé, ce voyage permet d’aborder les facettes du développement durable, et de s’immerger dans la culture des petits producteurs des contreforts de l’Himalaya Indien.

Qu’est-ce qu’on entend par petits producteurs, qui sont-ils?

Alors, on qualifie les petits producteurs selon 3 critères particuliers: tout d’abord, ils sont propriétaires de leurs terres, ensuite, ils possèdent des petites exploitations dont la taille varie entre 1 hectare et 5 hectares, et enfin, leur modèle agricole est familial, à l’opposé du modèle dit industriel. Un modèle agricole familial signifie que le travail n’est pas motorisé, il est fait à la main, et qu’il n’y a pas de main d’oeuvre extérieure à la famille qui réside sur les terres. Du coup dans ce genre de modèle tout le monde travaille: de la grand-mère, au fils et en passant par la belle-fille. Ce qui est particulier avec ces petits producteurs, c’est qu’on est face à des polycultures, on retrouve parfois plus de 400 espèces sur un seul hectare, ce qui n’a rien à voir avec ce qu’on a l’habitude de voir par chez nous avec nos immenses monocultures… Ce mode de culture s’inscrit beaucoup mieux au sein de son environnement et favorise la biodiversité environnante. Ainsi la citronnelle qui pousse aux pieds des théiers constitue un vrai bonheur pour les oiseaux et les insectes. Je pense qu’on a beaucoup à apprendre de ces personnes qui travaillent en harmonie avec la terre et la nature, et ce voyage à Darjeeling permet d’en faire l’expérience!

Comment est-ce que ce voyage s’est développé entre les différents intervenants?

Cela s’est vraiment super bien passé! Nous n’avons rien imposé aux producteurs, on leur a parlé du projet possible de voyage organisé avec Shanti Travel et ils ont tout de suite démontré un grand intérêt. Bien que ce programme représente un vrai levier de développement économique pour les villageois qui en ont besoin, les petits producteurs étaient tout d’abord très heureux de pouvoir partager leur culture et de pouvoir être exposés à l’occident. C’est aussi grâce à Arlette, la fondatrice des Jardins de Gaïa, que ce voyage est possible car elle entretient un lien de réelle confiance avec les producteurs eux-mêmes. Bien sûr nous restons très vigilant à l’impact que peuvent avoir les touristes, et nous veillons à ce que leur arrivée ne perturbe pas trop la vie du village. Ainsi, nous échangeons avec eux toute l’année, plusieurs fois par semaine. On offre aux voyageurs la possibilité d’un tourisme responsable en Inde réellement bénéfique pour les populations qui les accueillent, et qui est au coeur d’un vrai partage.

Parle-nous un peu de la destination, Darjeeling de nom ça fait rêver, mais où est-ce que c’est exactement?

Darjeeling c’est une petite “hill station” créée par les britanniques pour se réfugier dans la fraîcheur des contreforts de l’Himalaya lorsque les chaleurs de l’été indien leurs étaient insupportables. Pour un séjour en Inde du Nord, c’est donc une région où on vit dans un climat très agréable, notamment au Printemps, au mois d’Avril, Mars et Mai, mais aussi en Octobre et Novembre. On se trouve vraiment dans une zone en pleine nature sauvage avec des paysages verdoyants à perte de vue et qui constituent un sanctuaire de biodiversité. Le Sikkim, qu’on appelle aussi “La face cachée de l’Himalaya” et où se trouve le 3ème plus haut sommet du monde, est très facilement accessible pour ceux qui souhaiteraient partir à l’aventure ou en trek dans l’Himalaya. Le Bhoutan, le Népal, Le Tibet ne sont pas très loin non plus … On ne croise pas tant de touristes que ça dans cette région, et c’est donc un lieu assez reposant. La coopérative où nous emmenons les voyageurs se trouve dans une vallée qui se nomme Mineral Spring, et où tout le monde se déplace à pied! Cette petite région regroupe une dizaine de villages et un peu plus de 400 familles qui travaillent la terre. Pour la petite anecdote, en langue locale Mineral Spring se dit Dabai Pani, ce qui signifie Eau guérisseuse, et on trouverait donc des sources d’eaux qui auraient aidé, dans le passé, des anglais et des locaux à soigner des maladies incurables! Au fil du temps, la tradition s’est perdue mais aujourd’hui il y a un regain d’intérêt pour ces sources et les villageois se remettent à la recherche de ces trésors perdus… On peut vraiment parler d’une ambiance mystique dans ces lieux, notamment le matin lorsque le brouillard englobe les collines voisines, laissant peu à peu le soleil percer sur les plantations. C’est un endroit pour un séjour bien-être en Inde, pour se ressourcer, et connecter avec la nature environnante.

Raconte nous les rencontres inoubliables que l’on fait au cours de ce voyage.

L’accueil par les habitants c’est le coup de coeur du voyage! A Mineral Springs, on peut vraiment créer des liens forts avec les villageois. C’est une véritable initiation au tourisme responsable. Avec les familles d’agriculteurs, on découvre la vie à la ferme, on peut aller traire la vache pour boire son verre de lait matinal, aller ramasser les oeufs dans le poulailler, récolter le thé ou encore planter le curcuma. On se fond vraiment dans la vie locale et traditionnelle, c’est tellement agréable! Et puis, il y a des personnes charismatiques dans chaque village comme Binita, qui est vraiment une belle rencontre pour tous les voyageurs. Elle tient toujours à inviter chaque voyageur pour un repas chez elle, où elle raconte alors sa vie, de femme exemplaire, qui s’est mariée par amour et a créée sa propre association de femmes oeuvrant pour des projets oeuvrant à l’amélioration des leurs conditions de vie dans cette région du Nord Est de l’Inde. On emmène aussi nos voyageurs à Samabeong, un jardin de thé dans les hauteurs de Darjeeling. C’est une plantation à flanc de colline, plus comme on les imagine, qui cultive selon les principes de l’agriculture biologique et biodynamique. Le plus c’est que cette entière plantation est dirigée par une femme incroyable, Bahwana, qui veille à ce que le modèle social de la plantation accompagne les travailleuses et cueilleuses de thé dans leur quotidien et soit à l’écoute de celles-ci. Ainsi, partout où l’on passe on rencontre des personnes aux réalités si différentes des nôtres mais qui constituent de vrais guides pour la découverte de la culture locale de l’Inde du Nord Est.

Selon toi, à qui s’adresse ce voyage en Inde du Nord Est?

Sur les derniers voyages ayant eu lieu, ce sont souvent des femmes ayant entre 25 et 60 ans et qui ont envie de faire un voyage seule pendant lequel elles peuvent aussi rencontrer de nouvelles personnes en partant en petit groupe et découvrir la culture indienne ainsi que la production de thé. Mais pas seulement les femmes, ce voyage touche tous ceux qui peuvent se sentir concernés par le développement durable et l’envie d’aventure et de rencontres authentiques. Ce voyage s’adapte aussi à ceux qui veulent partir avec leurs enfants, Mineral Spring est en effet un lieu parfait pour jouer dans la nature, et il est très facile pour eux de rencontrer d’autres enfants dans les villages où nous passons. Certes, c’est un voyage qui intéresse les férus de thé, mais c’est aussi définitivement le seul voyage de ce type que l’on peut trouver auprès d’une agence locale française pour découvrir les plantations de thé ! C’est une super porte d’entrée plutôt facile sur l’Inde, où l’on y découvre une culture très influencée par le Tibet et le Népal. On retrouve donc la religion Bouddhiste assez présente dans la région, et on emmène notamment nos voyageurs visiter le monastère de Lava. C’est un haut lieu spirituel tibétain, complètement isolé, en dehors des sentiers battus où on ne croise pas du tout de touristes, et où la légende raconte que les moines y pratiquent la lévitation … Pour moi c’est un voyage qui intéresse tous ceux qui veulent sortir des sentiers battus et qui souhaitent inscrire leur découverte dans un modèle responsable et authentique.

Envolez-vous pour le Darjeeling, à la rencontre des producteurs locaux de thé biologique. Si vous aussi vous avez envie de découvrir le développement durable, inscrit dans le sanctuaire de biodiversité qu’est le Nord Est de l’Inde, contactez alors votre expert Shanti et rejoignez un de nos petits groupe! Prochain départ en groupe Darjeeling, les Jardins de Gaïa le 21 octobre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.