Préparer son matériel pour un voyage photo en Asie

Photographe IndeSi vous souhaitez vous équiper avant de partir, voici mes conseils en fonction des photos que vous envisagez de réaliser et de votre budget. Outre le boîtier et les objectifs, il est possible de partir avec quelques accessoires en plus. Pensez aussi à la façon dont vous stockerez vos photos.

Objectif

Boîtiers

Quelque soit l’appareil, il suffit d’avoir un mode manuel pour pouvoir faire preuve de créativité. C’est l’unique condition pour participer à un voyage photographique. Le choix d’excellence étant un reflex qui offre la liberté d’améliorer considérablement vos possibilités de création.

Mon conseil pour commencer est de privilégier l’investissement dans des objectifs de qualité plutôt qu’un boîtier haut de gamme. Car pour profiter pleinement de la capacité des boîtiers le choix des objectifs est déterminant.

Objectifs

Les objectifs se distinguent les uns des autres par l’angle de vue qu’ils permettent d’obtenir. Cet angle de vue, appelé la focale et est exprimé en millimètres : on considère que 50mm – la focale standard – correspond à la vision humaine.

L’idéal est d’avoir deux ou trois objectifs différents pour couvrir toute la gamme de focale couramment utilisé, c’est à dire 20-200 mm. Cette plage vous permet de réaliser des paysages, scènes d’intérieur, portraits et scènes de vie.

– Paysage: un grand-angle de type 18-35 mm
– Scènes de vie: un objectif transtandard 24-105 mm
– Faune: un téléobjectif mimimum 300 mm

Vous pouvez éventuellement compléter cet équipement par un objectif macro si vous envisagez de photographier la flore, les insectes ou certains détails. Vous pouvez aussi vous laisser tenter par un objectif Fisheye qui donnera encore un autre angle à vos photographies.

Mais si vous souhaitez voyager léger partez avec un seul objectif transtandard de type 24-105 mm !

Mon coup de coeur : le 50mm focale fixe

L’incontournable du photographe ! Objectif tout terrain, il peut être utilisé dans toutes les situations de reportage, portrait, scène de vie…le 50 mm est la focale standard, c’est un objectif très lumineux (ouverture de diaphragme allant de 1,2 à 1,8) permettant de travailler avec des petites zones de netteté. Le 50mm est généralement doté d’un système de lentilles de très bonne qualité. Peu coûteux, il constitue un investissement idéal.

Multiplicateur de focaleMultiplicateur de focale

Le multiplicateur de focale s’intercale entre l’objectif et le boîtier de l’appareil photo. Appelé doubleur de focale lorsque le coefficient multiplicateur est 2. Il a la propriété de doubler la focale originale mais aussi fait perdre 2 diaphragmes d’ouverture. Le doubleur de focale sert à “transformer” un objectif de 200mm en 400mm offrant ainsi un usage deux en un. Si l’ouverture maximale de ce 200mm est f/2, l’ouverture maximale du 400mm obtenu diminue de 2 et passe donc à f/4.

Afin de ne pas attenter à la qualité optique de l’ensemble, il est recommandé d’utiliser un doubleur de focale de la meilleure qualité possible. Cette qualité est obtenue en utilisant un doubleur de la même marque que l’objectif. Les automatismes seront donc normalement les mêmes.

Trépied

Bien sûr, un trépied, c’est lourd et encombrant mais c’est un accessoire indispensable pour prendre des photos qui exigent un long temps de pose comme au lever du jour ou au coucher du soleil. Le trépied est donc incontournable uniquement pour certaines situations. A mon avis, un monopode n’est pas utile car il ne permet pas d’avoir la stabilité d’un trépied et ne pourra pas le remplacer pour les longues poses ou les conditions de très basse lumière.

Pour prendre l’avion, votre trépied doit aller en soute; il n’est pas accepté en cabine.    

Mini-trépied articulé

Vous pouvez opter aussi pour un mini-trépied. Il prend très peu de place, et est suffisamment léger pour être transporté partout.

Un sachet zip

Si vous ne pouvez ou ne voulez pas transporter un trépied tout le temps avec vous : un sac rempli de riz peut être la meilleure solution. Utilisez-le pour étayer votre appareil photo. Gardez le sac vide lorsque vous voyagez pour économiser de l’espace et le poids. Vous trouverez du riz lorsque vous serez en Inde

Carte mémoire

Capacité:
Les capacités actuelles des cartes mémoire vont jusqu’à 128 Go, vous avez donc l’ampleur du choix. Je vous conseille d’utiliser plusieurs cartes entre 4, 8 ou16 Go pour éviter d’avoir une seule carte et qui soit défectueuse.

Vitesse:
Classe 10 minimum si vous voulez gagner en rapidité et faire quelques vidéos en HD. La vitesse s’ améliorant constamment, vous pouvez obtenir des débits de 100Mo/s soit 10 fois la vitesse d’une carte classe 10.

Stockage:
Comptez que vous ferez une moyenne de 100 à 500 photos par jour. Pour stocker vos images pendant le voyage photo, deux options s’offrent à vous :

1ère solution:
Emporter autant de cartes que nécessaire comme on emporte un stock de pellicules photo en argentique. Dans ce cas, il faut prévoir selon moi trois cartes sachant qu’une photo au format RAW pèse en moyenne 25Mo.

– une carte capable de tenir une journée normale (8/16Go suivant votre appareil).
– une carte capable d’absorber une journée exceptionnelle (4Go).
– une carte de secours au cas où une des deux précédentes cartes tombent en panne (8/16Go).

2ème solution:
Emporter peu de cartes mémoires mais disposer d’un support pour les vider (ordinateur portable ou lecteur de carte USB 3.0 pour gagner en rapidité). Si vous voulez emporter votre ordinateur portable vous pouvez télécharger les versions d’essais des logiciels Adobe Lightroom et Adobe Photoshop.

Filtre UV

C’est le filtre le plus courant,  dit « filtre UV » ou anti-ultraviolets. Malgré son nom, son principal intérêt est  d’ordre pratique: si vous ne possédez pas d’autre filtre, il est conseillé de le garder en permanence pour protéger de la poussière la lentille frontale de l’objectif.

Filtre polarisant circulaire

Il fait des merveilles en réduisant les reflets à travers les surfaces réfléchissantes non métalliques  (eau, verre) et  améliore le contraste en intensifiant le bleu du ciel dans un axe de 90° par rapport au soleil. S’il n’y en a qu’un à emporter, c’est celui-là ! Inutile, en revanche, d’en acheter pour tous vos objectifs.

filtre de grisFiltre gris neutre

Sans modifier les couleurs, ces filtres permettent de réduire la luminosité d’une partie ou de la totalité de la scène. On y recourt pour éviter les surexpositions notamment avec le blanc. Ils sont aussi indispensables pour les longues poses, permettant de travailler en vitesse lente pour des effets de filet (mouvement de l’eau et des nuages, ondulations du vent sur une prairie,…)

Le filtre gris neutre ND4 correspond à une perte de lumière équivalente à 2 diaphragmes.

Le filtre gris neutre ND8 correspond à une perte de lumière équivalente à 3 diaphragmes.

Vous pouvez trouver des filtres gris neutre ND2, ND4, ND8, ND16, ND64… ND400 et ND1000. Vous pouvez aussi combiner deux filtres pour multiplier la valeur ! Ainsi, un ND8 et un ND 1000 multiplieront le temps de pose par 8000, 2 filtres ND 1000 multiplieront le temps de pose par 1.000.000.

Si vous comptez faire des photos de rivières, cascades, etc, un ND4 ou mieux un ND8 est suffisant. Pour des clichés plus “urbains” le ND400 est indispensable. En effet, avec des poses à 30s ou plus, les personnes “disparaissent” et il reste un décor vide.

Un filtre graduel  permet de sous exposer seulement une partie de la photo et garder l’autre partie exposée correctement.

Un porte filtre permet de cumuler plusieurs filtres, il est par exemple possible d’additionner jusqu’à 3 filtres : Gris Neutre ou le polarisant + 2 filtres Gris Neutre. Ce système est très pratique car les filtres sont cumulables et il n’est pas nécessaire de les visser et de les dévisser, ce qui est plutôt fastidieux.

En France, il y a la marque Cokin qui fabrique des filtres de bon rapport qualité/prix. Sinon il existe entre autres Singh-Ray, Hoya, B&W, Kenko et Lee entièrement confectionnés à la main : c’est une référence ! Le système “Cokin” est livré avec un porte-filtre plus un catalogue des filtres avec des explications sur les différents types de filtres.
Il vous faut également une bague adaptatrice “Cokin” qui reste en  permanence sur le porte-filtre. L’ensemble  “porte-filtre + bague” se visse sur l’objectif.

Filtres pour les clichés en noir et blanc

Le filtre jaune sert à absorber les ultra-violets et atténuer les rayonnements bleus et violets. Ce filtre permet ainsi d’augmenter le contraste des scènes extérieure comme le ciel, les es nuages etc.

Le filtre orange augmente la lisibilité des couleurs rouges et des couleurs jaunes tout en filtrant le bleu.

Le filtre rouge comme le filtre jaune, ce filtre absorbe l’ultra-violet, ainsi que le bleu, le vert et le jaune. Ce filtre est très utile pour créer des effets de ciels tourmentés ou des scènes nocturnes.

Le filtre vert augmente le contraste des scènes photographiées en éclaircissant les sujets de couleur verte (feuillages, herbes…).

Filtres créatif couleurs

Grâce à une palette complète de couleurs, vous pourrez également exprimer toute votre créativité et donner une touche de style et d’émotion à vos clichés. Par exemple filtres recréent de manière très réaliste et quelle que soit l’heure du jour, les lumières d’un coucher de soleil.

Flash

Nous travaillerons principalement avec la lumière naturelle, un flash n’est donc pas indispensable. la saison choisie nous permettra toujours d’évoluer dans des conditions météorologiques idéales. En intérieur vous apprendrez à travailler avec la lumière disponible. Néanmoins l’usage d’un flash externe peux être utile en déporté si vous souhaitez modeler la lumière.

Pare-soleil

Le pare-soleil est primordial sur chacun de vos objectifs pour cacher les rayons de soleil parasites qui se reflètent sur votre lentille, en particulier avec un grand angle et dans les lumières rasantes du soir et de l’aube.

Les accessoires indispensables :

– Un pinceau doux avec soufflette
– Un chiffon doux.
– Un stylo et un petit carnet
– Une mini-torche (LED).
– Le manuel du boîtier. Pensez à emporter le mode d’emploi même si vous connaissez très bien votre appareil photo.

Les accessoires utiles:

Étui pour cartes mémoires 

Déclencheur à distance : Télécommande à fil avec fonctions de réglage de minuterie et de réglage du nombre d’expositions intégrées.

La charte de gris à 18%: Sous forme de plaque cartonnée ou de plastique repliable est utile pour faire une balance des blancs personnalisée ou une mesure de lumière précise.

Batterie ou grip + piles R6

Sachez que les coupures d’électricité peuvent se produire, prévoyez surtout assez de batterie pour ne pas tomber en panne. Sinon vous pouvez investir dans un grip qui permettra d’utiliser 2 batteries ou des piles R6 lithium que vous pouvez généralement trouver sur place. Vous pouvez aussi avoir des piles rechargeables. Un grip permet d’avoir une autonomie suffisante pour quelques jours sans énergie.

Prévoyez une multiprise car les chambres possèdent souvent qu’une seule prise.

sac photoSac photos

Prévoyez un sac photo de qualité suffisante pour protéger votre matériel photo des coups, de la poussière et de l’humidité.  Emportez tout votre équipement photo avec vous dans l’avion (en cabine). Je vous conseille la marque Lowepro comme sac photo et suivant vos envies soit un sac à dos ou d’épaule.

Pour ma part, j’utilise un sac d’épaule qui me permet de gagner en rapidité en accédant très rapidement à mes objectifs et accessoires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.