Shanti Travel > Solidarité Shanti Travel : La Maison des Himalayas

Solidarité Shanti Travel : La Maison des Himalayas

Ecole Rajasthanie ManaliDepuis 1992, La Maison des Himalayas œuvre pour promouvoir la richesse culturelle des différents pays qui composent la chaîne de l’Himalaya mais aussi et surtout pour développer l’accès à l’éducation aux jeunes enfants, améliorer les conditions de vie dans les villages par des programmes de développement ou des actions médicales. Shanti Travel a donc décidé de mettre en avant ces nobles projets en soutenant « La Maison des Himalayas ».

Nous rencontrons aujourd’hui Dominique Dufau, la Vice-présidente de la Maison des Himalayas, qui va nous parler plus en détails des projets de son association.

Bonjour Dominique, pouvez-vous revenir pour nous sur la création de La Maison des Himalayas ? Quand, comment et pourquoi vous-êtes vous lancée dans ce projet ?

C’est un petit groupe de voyageurs originaires du Nord de la France et passionnés par l’Himalaya qui est à l’origine de la création de notre association en 1992 : voyager, c’est aussi rencontrer des gens et parfois être sensible à leurs difficultés. Dans mon cas, j’ai rejoint l’association fin 2004, après plusieurs longs séjours dans la vallée de Kullu-Manali qui m’ont permis de cheminer sur un bon nombre de sentiers en Himachal Pradesh et au Ladakh, principalement. Ils m’ont permis de cheminer dans mon parcours de vie également, en étant plus attentive aux gens et à leur situation : en 2004 j’ai ouvert, à Manali, un programme saisonnier de scolarisation pour les enfants des communautés nomades rajasthanies, installées dans des camps six mois par an. Rien ne m’y prédestinait, mais comme on dit : « il y a un temps pour prendre et un temps pour donner ». A l’issue de cette première saison scolaire, j’ai décidé de prendre contact avec l’association « La maison des Himalayas » afin de ne pas rester isolée et de voir plus loin.

En quelques mots, comment résumeriez-vous vos actions ? Comment avez-vous réussi à changer la vie des gens et comment ont-ils changé la votre ?

Fromage NépalPar le biais des programmes que nous mettons en place, au sein des communautés himalayennes au Népal et en Inde, nous souhaitons donner une impulsion, parfois une aide ponctuelle, pour aider la population à développer elle-même tel ou tel programme ou à prendre un virage : par exemple la production de fromage de chèvre à Chitlang, au Népal, en coopération avec divers organismes et qui a permis la création d’une fromagerie et d’une coopérative de villageoises maintenant tout à fait autonome. Aussi bien dans le domaine de l’éducation (aide à diverses écoles, parrainages), que du développement ou de la santé, notre objectif est d’accompagner les projets jusqu’à l’autonomie et surtout éviter la dépendance à long terme. Changer la vie des gens n’est pas quelque chose d’anodin, et je me suis souvent posée des questions sur l’impact des actions que je mettais personnellement en place à Manali.

Un parrainage, par exemple, peut mener à une dépendance, c’est pour cela qu’il est toujours important d’expliquer aux familles que notre aide ne peut pas couvrir la totalité des frais de scolarisation, surtout pour les adolescents,  et qu’elle n’est que ponctuelle.

Autre exemple : amener les enfants rajasthanis vers l’intégration, par le biais de notre programme de scolarisation saisonnier, c’est bien sûr mieux les armer pour l’avenir mais aussi prendre le risque qu’ils remettent en question le mode de vie itinérant de leur communauté. J’ai pris le parti de penser qu’ils étaient seuls maîtres de leurs choix pour leur propre avenir. Certaines mères de famille ont également demandé à faire partie de ce programme d’alphabétisation, on peut donc penser que le moment était venu pour cette communauté d’évoluer. Je sais que toutes ces familles sont très reconnaissantes, même si par fierté elles ne l’expriment pas facilement.

Qu’est-ce qui vous a rendu le plus fière au cours des 20 dernières années ?

Ecole ManaliJ’ai toujours un pincement au cœur lorsque je pense à l’impact de nos projets dans la vie de certains enfants, aussi bien dans le cadre des parrainages, que dans le programme de scolarisation des familles nomades rajasthanies ou du programme Handimachal pour enfants handicapés à Kullu : pour certains d’entre eux, le changement est indéniable, et comme beaucoup d’acteurs sociaux j’imagine, je n’en ressens pas une quelconque fierté mais plutôt une lourde responsabilité. Par contre, l’engagement personnel important à la base de tous ces programmes, les heures de travail le soir et souvent le week-end à la maison, l’implication sur le terrain ne sont pas du tout un fardeau mais au contraire un moyen de réalisation personnel important, source d’un véritable bonheur.

Pour parler de mon expérience personnelle, à Manali, l’école saisonnière pour enfants rajasthanis voit au bout de dix ans d’existence son objectif (l’intégration) se réaliser: bien que la plupart des parents soient illettrés, ils ont maintenant compris l’importance de l’éducation pour leurs enfants, certains ont inscrit leurs enfants dans de véritables écoles, pendant les six mois de leur présence à Manali, d’autres ont même pris la décision de rester sur place pendant l’hiver afin de pouvoir scolariser les enfants à l’année. Mon objectif, avec ce projet très souple et peu onéreux, était d’amener ces enfants vers l’école et vers l’intégration, ce qui est en train d’arriver et je pense que d’ici deux à trois ans ce programme s’éteindra de lui-même. Ces enfants seront alors mieux armés pour vaincre l’exclusion et vivre dans l’Inde moderne. Malgré les questionnements et les écueils rencontrés, nous avons le sentiment d’une réussite, et ce succès tout proche n’aurait jamais été possible sans l’aide de divers intervenants locaux qui ont également cru dans ce programme.

Rencontrez-vous des difficultés particulières dans le déroulement de vos projets ?

Association HandimachalIl faut une bonne dose d’acharnement pour faire bouger les choses, en Inde comme ailleurs. Depuis sept ans je me suis engagée auprès des familles d’enfants handicapés de la vallée de Kullu et nous avons ouvert en mars 2009 l’Unité Handimachal qui dispense des soins totalement gratuits pour ces enfants. Probablement plus encore que dans d’autres domaines, il a fallu faire tomber de nombreuses barrières sociales, professionnelles, financières, pour parvenir à imposer en cinq ans notre équipe de thérapeutes locaux salariés et les thérapeutes étrangers qui viennent travailler bénévolement plusieurs mois par an. Vaincre le manque de connaissances médicales, les superstitions, les contraintes familiales et géographiques, les lenteurs administratives et la fatalité ambiante prendra des années. Partis de zéro, nous avons déjà fait pas mal bouger les limites au niveau de la communauté locale et du corps médical.  Le besoin a été créé dans les familles qui vont aussi commencer à s’organiser de leur côté, à nous de faire en sorte que le programme, une fois confié à une structure locale, puisse tenir ses promesses sur le long terme. Bref, il faut aimer relever les défis !

Comment un voyageur au Népal ou en Inde peut vous venir en aide ?

Asha New SchoolAussi bien au Népal qu’en Himalaya Indien, nous accueillons volontiers des bénévoles sur nos programmes de développement, pour plusieurs semaines voire plusieurs mois. Leur intervention doit être ciblée, en accord avec les responsables du projet au sein de notre association. Toutes nos coordonnées sont sur la page Contacts de notre site internet, projet par projet : que les voyageurs désireux de s’impliquer sur le terrain n’hésitent pas à nous contacter.

Nous avons également besoin de faire parler de notre association et de récolter des fonds. Parler d’un projet à ses amis ou ses collègues, c’est déjà y croire et vouloir d’une certaine manière y apporter son soutien. Qui sait, votre interlocuteur sera peut-être notre prochain bénévole à Bhaktapur ou à Kullu, ou bien un musicien à l’initiative d’un concert de soutien pour nos amis Dardes au Ladakh : l’effet « boule de neige de l’Himalaya » peut donc être décisif pour le succès de nos actions.

Merci d’avoir répondu à nos questions, Dominique. Nous vous souhaitons beaucoup de succès dans le déroulement de vos projets.

Si vous souhaitez plus d’informations sur La Maison des Himalayas, vous pouvez consulter le site Internet de l’association : http://maisondeshimalayas.over-blog.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ils ont voyagé avec notre agence de voyage en Asie Shanti Travel

Send this to a friend