Le Ladakh : une longue histoire d’amour avec Alex Le Beuan

Alex Le Beuan à Nimmu

Alex Le Beuan est tombé amoureux du Ladakh il y a 20 ans ! Pour nous, il revient sur cet amour pour cette région et les grands projets qu’il porte dans cette fantastique région…

Avant de commencer, un constat : tu n’es pas toujours très zen… Mais à  chaque fois que tu rentres à l’agence Shanti Travel de New Delhi après un voyage au Ladakh, tu es sur un petit nuage durant des jours… quel est ce ‘’truc’’? 

Le truc c’est cette distance avec le temps qui passe… Au Ladakh, les aiguilles de la montre s’arrêtent de tourner, ça déboussole un peu, et puis une fois adapté, on savoure, on prend le temps de marcher doucement, de regarder, d’écouter, de rencontrer, d’échanger, de s’ouvrir au monde, d’apprécier un sourire, et d’en retourner un en échange, de ne rien faire sinon contempler un sommet qu’on s’imagine à portée de main, d’écouter le son des trompes, cymbales et tambours au loin venus de gompa, les monastères du Ladakh. On ne consomme plus le temps, on en profite simplement, comme cela vient. Et puis cet espace infini, vierge, loin, très loin de tout le vacarme du monde….

Shanti et le Ladakh c’est une longue histoire non?

Oui, une très longue histoire… et d’ailleurs les tous premiers shanti voyageurs ont voyagé au Ladakh : ils étaient arrivés le 28 juin 2005, il y a presque 10 ans jour pour jour. Depuis 2005, plus de 3000 voyageurs francophones nous ont fait confiance pour un voyage ou trek au Ladakh, et depuis 6 ans, nous sommes l’agence leader au Ladakh, loin devant les grandes agences de trek basées en France.

Ladakh Trekking Stok Kangri

Comment expliques-tu ce succès?

Je n’ai que quatre mots : nous sommes sur place !!!

L’expertise, la passion, le sens du conseil et du service cousu main, la confiance et l’amitié qui s’est créé au fil des années entre l’équipe de Shanti Travel et nos partenaires locaux, guides, cuisiniers, muletiers…. Bref une heureuse alchimie locale !

1)      Tout d’abord, depuis l’agence locale de New Delhi, Delphine et son équipe spécialiste du Ladakh et de l’Himalaya indien orientent, conseillent et vendent les treks et voyages au Ladakh. Ils accueillent les voyageurs à leur arrivée à New Delhi. Chaque voyageur est en contact avec un Expert Voyage unique, ce qui permet de créer un voyage totalement personnalisé.

2)      Ensuite, depuis l’agence locale de Leh, capitale du Ladakh, Julie et son équipe s’occupent de l’organisation des treks et voyages sur place, accueillent les voyageurs à leur hôtel ou maison d’hôtes à Leh pour les mettre en condition – le ”brief’’ – qui se déroule généralement dans le jardin autour d’un café ou thé, avec la carte du Ladakh ouverte, cela permet aux voyageurs de partir en immersion ladakhie avec de nombreux ‘’bagages’’. A la fin du trek ou voyage a de nouveau lieu une rencontre entre Julie et les voyageurs. Ce ‘’debrief’’ est l’occasion de partager les moments les plus extraordinaires du voyage et des idées pour encore améliorer nos services.

3)      Dans la vallée de l’Indus, Sylvaine et Sandrup partagent au début de chaque voyage leur expertise du Ladakh et du bouddhisme tibétain avec les voyageurs durant une journée entière consacrée à la découverte des monastères les plus réputés du Ladakh et parfois de monastères moins prestigieux et donc moins visites, en fonction des envies des voyageurs.

4)      Les guides, cuisiniers et muletiers ladakhi collaborent avec Shanti Travel depuis de nombreuses années. Ils ont été recrutés sur des critères précis, et recoivent plusieurs trainings chaque année. Dans la mesure où il n’existe pas d’école de guides au Ladakh, l’équipe de Shanti Travel prend soin de former ses guides et de leur transmettre 10 ans d’expériences et de compétences sur le terrain.

Cette maitrise des étapes – création, vente, organisation, accueil et accompagnement – est unique au Ladakh, et explique le succès de Shanti Travel dans cette region himalayenne.

Ci-dessous Alice qui vous accueille à Nimmu pour la saison été 2015 !

Alice qui travaille à Nimmu House

Quelles sont les différences entre Shanti Travel avec les agences basées en France?

Contrairement aux agences de trek et voyage basees en France, les Experts Voyage de Shanti Travel sont spécialistes d’une destination, en l’occurrence nous avons 3 experts a New Delhi qui sont spécialistes du Ladakh, se rendent au Ladakh plusieurs semaines par an, quant à Julie, elle vit sur place 4 mois de l’année…. Nous sommes donc loin du schéma ou le conseiller voyage basé en France conseille dans la meme journée un trek au Pérou, un voyage au Ladakh et un trek au Maroc…. nous orientons, conseillons, vendons, organisons, accueillons, accompagnons nous-mêmes les voyageurs.

Cela fait plus de 20 ans que tu passes entre 1 et 2 mois par an au Ladakh, comment est née ta passion pour le Ladakh?

Mon bac en poche, j’ai entrepris un voyage en Himalaya durant un an. Apres avoir randonné et donné des cours d’anglais au Népal, j’ai franchi la frontière indienne en direction de l’Himachal Pradesh, région himalayenne située au Sud du Ladakh. Apres quelques semaines d’immersion au ‘’Pays des neiges’’, je me suis décidé à prendre la route Manali – Leh pour découvrir le Ladakh. Et là, le choc ! Je suis reste plusieurs mois à arpenter, principalement à pied les vallées de l’Indus, de la Markha, du Zanskar, de la Nubra et enfin le plateau du Changtang.

Je suis d’abord tombé amoureux des paysages du Ladakh, de ce monde brut, aux couleurs infinies de roches. Ce lieu minéral, avec ces grands espaces à perte de vue, ces gorges qui serpentent à l’infini, ces monastères perchés au-dessus de villages isolés. Ces contrastes, avec le ciel bleu limpide, les sommets immaculés de blanc, les roches couleur pourpre, terre, jaune, bleu, vert, les oasis, d’un vert vif l’été, un monde à la fois intemporel et d’une infinie variété.

Ladakh Nubra Valley Camel Dune

C’est un mélange de haute montagne et de désert,  deux écosystèmes qui m’ont toujours le plus fascinés : ils s’épousent au Ladakh de la plus belle manière qui soit !

Et puis les Ladakhis … on prend le temps… pour se faire des amis, vivre une vraie aventure humaine, riche, entière. On se rend au Ladakh, on y revient et revient encore, et l’amitié se noue, petit à petit, une amitié forte, sur laquel le temps et la distance n’a pas d’impact.

Si tu devais garder un souvenir, quelque chose de bouleversant qui t’est arrivé là-haut?

Quand Tenzin – mon épouse, réfugiée tibétaine – et moi avons passé quelques jours avec les nomades tibétains du Changtang, au-dessus du lac Tso Moriri, pas loin de la  frontière tibétaine – chinoise de facto –  et Tenzin, née a Pokhara, au Népal, a vécu durant quelques jours la vie quotidienne qu’était celle de ses parents avant qu’ils fuient l’invasion chinoise au Tibet, celle de nomades de l’Ouest du Tibet, vivant sous la tente, entourés des yaks, chèvres et chevaux. Je ne parle pas tibétain mais je devinais le sens de ses questions, et percevais cette joie contenue qu’elle ressentait à l’idée de comprendre – de vivre –  d’où elle venait, d’un monde où l’étranger est reçu en ami, où la petite tente de poil de yak est le temps d’une rencontre le refuge joyeux des rares intrépides à visiter ces contrées du bout du monde.

Quels sont les projets de Shanti Travel au Ladakh ?

Le projet qui nous tient le plus à cœur depuis plusieurs années est de rénover une maison nobiliaire condamnée à devenir une ruine dans le village de Nimmu. Les travaux, entrepris à partir de l’été 2013 se poursuivent. La plus grande partie est désormais rénovée, et la propriété a été transformée en maison d’hôtes de caractère depuis 2 ans. La maison a retrouvé sa noblesse d’antan, il reste des travaux, mais le plus dur est fait, et en saison estivale, les travaux cessent, le temps pour Nimmu House d’ouvrir ses portes aux voyageurs, comme avant, du temps ou cette maison était un caravansérail, avant l’avènement de la route, dans les années 1960. L’équipe de Nimmu House est au petit soin des voyageurs qui profitent de ce lieu hors du temps, avec son imposante bâtisse de 1200 m 2 habitables, ses 4500 m2 de verger qui abritent des centaines d’abricotiers, de pommiers et de noyers. Nous travaillons actuellement sur la faisabilité d’un projet agro-touristique avec les femmes du village de Nimmu pour produire et commercialiser localement des produits à base d’abricot.

Nimmu House et sa famille

Plus récemment, pour les 10 ans de Shanti Travel, nous avons créé l’Odyssée d’Asie, 10 voyages thématiques et créatifs de l’Inde à l’Indonésie, et l’un des voyages qui a pour fil conducteur le pashmina, a pour titre, au fil du pashmina, le poil de chèvre qui est confectionné au Cachemire et produit au Changtang, dans les hauts alpages du Ladakh. Lors de ce voyage, nous allons remonter la chaine de production traditionnelle du pashmina en empruntant l’une des portions de la Route de la Soie, de Srinagar jusqu’à la frontière tibétaine, et vivre en immersion avec les nomades.

En partenariat avec Lucie Birac, enseignante de yoga, nous avons depuis 2014 créé un voyage yoga & marche au Ladakh, qui aura de nouveau lieu cette année du 2 au 14 août 2015. La sensibilité et l’expertise du yoga de Lucie nous entraine dans un voyage intérieur qui favorise les échanges et le partage avec l’environnement physique et humain qui nous entoure. Une déconnection positive !

Ces prochains jours, Shanti Travel organise et participe à plusieurs événements en France, tu nous racontes?

Nous serons présents comme chaque année au festival Culturel du Tibet et des Peuples Himalayens les 13 &14  juin prochains, au Parc de Vincennes, à côté de Paris, et serons ravis de rencontrer et d’échanger avec les voyageurs.

Pour celebrer les 10 ans de Shanti Travel, nous avons et allons organiser plusieurs événements. Le prochain événement aura lieu le 16 juin pour la soirée anniversaire des 10 ans de Shanti Travel que nous organisons dans le Cinéma Studio Galande – 42 rue Galande daans le V arrondissement de Paris, à partir de 19 H. Ce sera l’occasion de vous présenter les films réalisés par Shanti Travel, ainsi que les 10 voyages de l’Odyssée d’Asie et surtout de rencontrer Celine Moulys, réalisatrice de de films documentaires, passionnée par l’Himalaya, et en particulier par le Ladakh.

Enfin, nous participerons à la course à pied organisée par Karuna Shechen, l’association fondée en 2000 par Matthieu Ricard qui met en œuvre de projets humanitaires pour les populations défavorisées du Népal, d’Inde et du Tibet. L’association a particulièrement besoin de dons suite aux séismes survenus au Nepal ces dernières semaines. Nous vous invitons d’ailleurs à courir avec nous au profit de Karuna-Shechen en participant à la Course des Héros, le dimanche 21 juin 2015 à Paris, au Parc de Saint-Cloud.

Nous espérons vous voir nombreux à ces trois événements !

Ladakh Rupshu Lac Troupeau Chèvres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.