Comment minimiser l’impact environnemental de ses voyages




19 Sep
2013
A quand la Neutralité Carbone ?

A quand la Neutralité Carbone ?

Le voyage a un impact sur l’environnement. L’avion, gros consommateur de kérosène est un producteur de gaz à effet de serre notoire. Mais pourquoi se priver de la découverte d’un nouveau pays, d’un continent lointain ou d’une île reculée quand on peut compenser l’impact environnemental de ses voyages en avion ?

Shanti Travel essaye de vous aider et de vous sensibiliser en vous informant sur un mode de tourisme plus durable grâce à ses voyages DOUX pour l’environnement. Un voyage responsable et durable commence dès la préparation de l’itinéraire mais c’est une fois sur place et de retour chez soi  que les plus gros efforts sont à faire pour compenser l’émission de CO2 réalisée lors de son voyage en avion.

Avant le départ : prévoir un itinéraire aux étapes courtes
 

Pour découvrir un pays, le plus simple est souvent de louer une voiture. En Inde comme en Asie, les chauffeurs sont de mise pour faciliter les trajets. Ceux-ci, ne vous en fait pas, se feront une joie d’économiser l’essence lors des trajets : vitesse réduites, passage de rapports courts… D’autant plus que Shanti Travel s’efforce de sélectionner ses voitures en fonction de leur consommation moyenne et de leur âge (toutes nos voitures ont moins de trois ans et sont révisées après chaque voyage). Créer un itinéraire avec des étapes courtes vous permet d’utiliser la voiture au minimum et ainsi d’éviter la production de gaz à effet de serre.

Que devez-vous faire en cas d’étape de plusieurs centaines de kilomètre ?

Un incroyable lieu de rencontre

Un incroyable lieu de rencontre

Lors de l’organisation de son voyage en Asie, ce cas de figure se présente relativement souvent. Et c’est à ce moment précis que nos conseillers voyage vous proposerons des modes de transports alternatifs : le bateau ou le train. Le train est une alternative parfaite à la voiture. En Inde ils sont climatisés et peu chers. Dans toute l’Asie, les voyages en train permettent de vrais rencontres avec la population locale et permettent un repos indispensable. Souvent planifiés pendant la nuit, les trains sont sûrs, efficaces et plus ou moins à l’heure. Ils permettent d’arriver dans le cœur des villes et ainsi, vous éviteront de reprendre la voiture pour rejoindre les lieux de visite ou d’hébergement.

 

Vous êtes sportifs et n’avez pas peur de faire des centaines de kilomètres à pied, à cheval ou à vélo !
Notre solution imparable aux voyages polluants se trouve, bien sûr, dans les voyages sportifs et itinérants. Un trek de plusieurs jours peut vous permettre de découvrir tout l’Ouest du Bhoutan, le centre complet du Sri Lanka ou encore de traverser le Zanskar… tout cela sans un gramme de CO2 émis. L’autre type de voyage DOUX sur lequel nous mettons l’accent est le voyage à cheval. C’est une autre manière de voyager et de réaliser des kilomètres facilement. Au Rajasthan, les méharées (randonnées itinérantes à dos de chameau) est le pendant désertique de la randonnée à cheval.

Pour préparer un voyage peu polluant,il faut choisir le bon mode de transport et surtout connaitre les solutions proposées sur place. Pour cela, l’utilisation d’une agence de voyage locale est indispensable. Les conseillers voyages vivent sur place toute l’année et connaissent les meilleurs endroits à visiter dans un périmètre réduit ou encore, les meilleures manières de voyager locale : transport en commun, bus, train, taxi locaux et auto-rickshaw partagés… Ils sont là pour vous aider à prendre une décision importante pour l’avenir de la planète.

Renseignez-vous sur l’économie locale avant de partir
Pour ne pas aller à l’encontre des habitudes de consommation de la population locale une fois sur place, il vous faut lire et vous renseigner afin de comprendre l’économie locale et ce avant même d’arriver dans le pays ! Partir au cœur de Inde et s’attendre à manger de la viande tous les jours n’est pas forcément le meilleur moyen de s’adapter à l’économie locale tournée vers la production de riz, de blé et de légumes.

Une fois sur place, le voyage écolo prend tout son sens
 

Le voyage durable et responsable est une philosophie. Stop aux itinéraires insoutenables proposant de la voiture tous les jours ! Stop aux vols internes ! Welcome nourriture locale ! Welcome hébergements respectueux de l’environnement ! Et surtout… Welcome chers voyageurs, dans un pays qui n’est pas le votre et qui doit être respecté encore plus que le votre.

Soyez responsable lors de votre voyage durable, respectez votre environnement !
Pour une expérience de voyage propre  et responsable, Shanti Travel vous conseille des choses simples :

La Vallée des fleurs en Himalaya

La Vallée des fleurs en Himalaya

-          Ne collectez pas les fleurs et n’effrayez pas les animaux. Ayez une conduite irréprochable envers l’environnement que les pays d’Asie vous offrent. Lors de vos visites dans les zones protégées, ne sortez pas des sentiers aménagés. Ceci évitera que vous, ou les autres visiteurs, dérangent des lieux de niché, des zones de reproduction ou encore des points d’eau indispensables à la survie des espèces (notamment dans les zones arides).

-          Rester conscient que l’économie locale ne fonctionne pas comme celle de votre pays. En Asie, l’économie est souvent tournée vers l’agriculture une fois sorti des grandes villes. Ne vous attendez pas à faire du shopping ou à pouvoir boire des bières au fin fond de l’Himalaya (bien que la deuxième solution soit souvent possible, si c’est le cas, redescendez vos bouteilles vides et le plastique utilisé jusqu’à la ville la plus proche).

-          Une fois sur place, il faut vous adapter à la culture locale. Non, on ne vous demande pas de boire l’eau du robinet, mais au moins de ne pas consommer (et donc de jeter) plusieurs bouteilles d’eau par jour. Si vous partez longtemps, il existe des filtres spécifiques pour un traitement sûr de l’eau, directement contenu dans la gourde. L’adaptation à la culture locale passe également par la nourriture. Il vous faudra manger local et évitez les produits importés.

-          Quel hébergement choisir ? Shanti Travel regorge d’hébergements chez l’habitant ou d’éco-chambres d’hôtes. Ces nuits que vous passerez dans « la chambre d’ami » (toujours la plus propre et la mieux meublée de la maison) d’une famille perdue à la campagne vous permettront d’être au plus près de la population locale. Cela permettra également à vos hôtes de conserver une activité souvent difficile (cueillette, agriculture, élevage…) sans pour autant manquer, et de leur amener ‘un plus’ à leur vie de tous les jours.

Je pars en Asie pendant l’été, je risque d’avoir chaud, mais la climatisation, ca consomme énormément ?
Oui, la climatisation consomme énormément. Malgré tout, certains hébergements autoalimentent leur climatisation grâce à des énergies propres et renouvelables, ne vous en faites pas, nous connaissons les bonnes adresses !

Enfin, en choisissant vos hébergements avec nos conseillers voyages, ils vous conseilleront tel ou tel hébergement pour la qualité de son isolation et de son emplacement et, donc, de la fraicheur qui y règne pendant votre période de voyage… Le mieux étant bien sûr de s’adapter : brancher le ventilateur est une des solutions les plus simples, choisir un hébergement simple et reculé au milieu d’un parc naturel vous amènera beaucoup plus de fraicheur et est, sans aucun doute, la solution la plus écologique. Toutefois, partir dans des pays chauds d’Asie, en été, n’est peut-être pas la meilleure solution. Nous vous conseillons, pour passer l’été en Asie, des destinations en altitude comme le Ladakh, le Népal ou encore le Bhoutan et parmi nos voyages DOUX pour l’environnement.

Comment compenser l’impact de mon voyage une fois de retour chez moi ?
 

Recycler ses déchers est un geste simple
Rien de plus simple ! D’abord, dans votre quotidien, il est tellement simple d’avoir les bons gestes : pas de surconsommation d’électricité, le trie de ses déchets ménagers et compostage de ses déchets végétaux, prendre le vélo plutôt que la voiture ou, si la distance est trop grande, prenez les transports en commun ! Mais en choisissant Shanti Travel, vous vous engagez aussi au quotidien.

 

Shanti Travel, un combat au quotidien pour un tourisme raisonné
Le combat d’une agence de voyage pour minimiser l’impact environnemental de ses voyages sur l’environnement est constant. En effet, Shanti Travel sélectionne ses prestataires en fonction de leur implication durable dans une économie locale et favorise ainsi un développement raisonné du tourisme de proximité. Même lors de sa sélection de prestataires internet, Shanti Travel s’engage auprès des entreprises militant pour des serveurs plus propres.

Trek de nettoyage au Ladakh

Trek de nettoyage au Ladakh par shantitravel

Pour renforcer son engagement pour le développement durable d’un tourisme de proximité, Shanti Travel réalise notamment un trek de nettoyage après chaque saison de trek au Ladakh et soutient l’Association pour le Respect et la Dignité des Porteurs de l’Himalaya.

Une fois chez vous, vous pouvez également soutenir les projets de développement mis en avant par Shanti Travel. Les projets et les partenariats que Shanti Travel entretient arborent une vision durable de l’économie asiatique :
-Le Musée Matho qui prône la conservation de la culture ladakhi grâce à son monastère musée au cœur des montagnes himalayennes
-L’école ARTYZAN, à Pondichéry, qui offre la possibilité aux enfants des rues de se former et d’acquérir les connaissances indispensables à une expérience durable dans la vie en société.
- l’Organisation Non Gouvernementale Handicap Children, au Sri Lanka, qui aide les enfants handicapés à avoir une vie saine et sûre.

La liste d’actions pour protéger l’environnement et faire de votre voyage une expérience plus responsable et de vous, un citoyen au mode de vie durable, n’est pas exhaustive et mérite d’être allongée par tout un chacun. Notre vision du Slow Travel est un bon exemple d’harmonie entre les peuples du monde et de développement durable dans le monde du tourisme. Nous avons grand plaisir à vous inviter à découvrir nos voyages DOUX dans toute l’Asie.

Et vous ? Comment compensez-vous les émissions  carbones de vos vols, de l’utilisation de votre voiture ou encore de vos outils de haute-technologie ? Est-ce un combat quotidien ou simplement de bonnes habitudes à prendre ? Partagez vos idées !

Certaines photos de cet article sont libres de droit et sont disponibles ici, ici, ici, et ici.



Laisser un commentaire

Votre email ne serapas publié les. Champs marqués d'une * sont requis

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>