Jaisalmer, une immersion dans le désert du Thar

Désert du Thar Safari

Le désert du Thar, près de Jaisalmer au Rajasthan… Vaste région située dans le nord-ouest du sous-continent indien, j’étais obnubilée à l’idée de m’immerger dans la culture rajasthanie. Le week-end dernier a donc été l’occasion pour moi de voyager dans cette merveilleuse contrée, l’une des plus riches du pays culturellement parlant. Les couleurs, les paysages, les habitants, les temples et autres havelis m’attirent et, fraîchement arrivée à Delhi je n’ai qu’une idée : tout découvrir.

Avant le désert, découverte du fort de Jaisalmer

Fort de JaisalmerJaisalmer, une des villes les plus à l’ouest du pays donc. Avant de vous faire découvrir mes impressions sur la ville et sur les différentes activités de ce week-end, revenons un peu en arrière afin de mieux comprendre son existence. Jaisalmer fut fondée en 1156 par un seigneur Râjput et devint très rapidement une étape incontournable pour les caravanes souhaitant se rendre en Occident, en Arabie ou en Perse. Néanmoins, au fil des années, le port de Bombay devint un point de passage plus aisé. Jaisalmer perdit alors de son importance mais certainement pas de son charme. Aujoud’hui, cette ville est peuplée de 65 000 personnes environ et reste renommée pour ses havelis et les temples de sa citadelle. Le reigne des Râjputs a cessé en 1949 lorsque Jaisalmer a intégré l’état du Rajasthan.

Située en plein désert du Thar, la cité est surnommée la  « ville dorée » et à peine sortie de la gare, je saisis toute l’importance de ce surnom. Une chose est certaine : tout ici est de couleur jaune dorée. Le fort, situé au sommet de la colline Trikuna, surplombe Jasailmer et sa couleur ne cesse de m’éblouir quel que soit le moment de la journée. Les rues, la citadelle, les temples jains et les havelis possèdent tous cette couleur ambrée, si particulière. Cette harmonie incontestable donne l’impression que la ville émerge tout droit du désert. Nous ne sommes pas loin de la réalité en fait…  Dans cette région de l’Inde, le désert du Thar s’étend sur des kilomètres à la ronde. Après de longues heures à sillonner la ville de part et d’autre, à découvrir les temples et les petites boutiques enfouies dans la citadelle, nous décidons, mes compagnons de voyage et moi, de partir à la découverte de cette zone aride.

Le désert du Thar, un paysage époustouflant

Village désert du TharDepuis Jaisalmer, rien de plus simple pour se rendre dans le désert du Thar : environ 45 minutes de jeep pour accéder à ce qui reste un dépaysement total et rocambolesque. Une fois avoir enjambé notre chameau, aucun touriste à l’horizon ! Ma monture est docile, plutôt confortable et disciplinée. Un vrai plaisir !

Tout pousse à la méditation : le silence, l’étendue désertique, le soleil qui se couche sur les dunes, le sourire radieux des enfants…  Je suis plus que conquise par cette expérience ! Ce n’est cependant pas terminé ! Nos jeunes accompagnateurs nous emmènent dans un petit village où quelques cases se dressent au milieu des montagnes ensablées. Des autochtones nous ont préparé de délicieux mets indiens, à même le sol comme le veut la tradition. Ce sont sur des sortes de couches que nous dégustons ce repas, le soleil disparaissant derrière nous, laissant place à un lit d’étoiles. Tout ici donne semble sortir tout droit d’un songe. La discussion avec nos hôtes, leurs délicates attentions et le retour en jeep m’ont transporté hors du temps. Photos, discussions et sable dans mes chaussures me permettront bien longtemps de garder ce beau souvenir en tête.

Si comme Valentine vous souhaitez vous immerger dans le désert du Thar lors de votre voyage au Rajasthan, contactez-nous sur notre site Internet : http://www.shantitravel.com/fr/inde-du-nord/le-rajasthan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.