Découverte de la religion Sikh au temple Gurudwara de Delhi

Jeune Sikh

Un jeune Sikh

Que faire un samedi après midi lorsque l’on s’ennuie parmi les magasins de chaînes à Connaught Place ? Je vous conseille une visite au temple Gurudwara qui non seulement vous emplira de sérénité mais aussi vous permettra de découvrir cette religion particulière qu’est le sikhisme.


A l’entrée d’un temple sikh, tenue correcte exigée !


Une tenue correcte est bien sûr exigée comme dans n’importe quel lieu de culte et l’utilisation des appareils photos interdites. Des bénévoles s’occupent gratuitement de garder vos chaussures dans un immense vestiaire : la religion invite ses fidèles au don de soi et à la participation active à la vie de la communauté.

Ensuite, direction le pédiluve et le lavabo pour purifier vos mains et pieds avant de pénétrer dans le sanctuaire. L’ambiance est très familiale et joyeuse et des panneaux explicatifs présentent une forme de vulgarisation des principes du sikhisme : amour de la vérité, stricte égalité entre les hommes, refus des idoles, évocations de 10 gurus dont les textes ont révélé les fondations de cette religion…

Vous ne trouverez donc, au contraire des temples hindous ou bouddhistes, aucune statue dans ce temple où règne une ambiance sobre, élégante et sereine. Les portes sont gardées par de fiers hommes armés aux longues barbes et turbans bariolés qui refusent l’accès du sanctuaire aux personnes dont les cheveux ne sont pas couverts.

Des chales vous attendent devant l’entrée au cas où vous auriez oublié votre foulard. La musique sacrée vous enivre et vous presse de revêtir vos couvre chefs. Dans ce site tout de marbre blanc et recouvert de tapis confortables, vous pourriez facilement rester l’après-midi entière à méditer, prier, comme les familles venues écouter en silence les mélodies jouées. Ici on oublie son quotidien fait de klaxons irritants, de baroque et de kitsch, on oublie ses soucis et on s’ouvre à l’universalité de la spiritualité.


Le sikhisme, ou l’importance de l’égalité entre tous


La visite ne s’arrête pas là : à la  sortie du temple, vous vous promenez avec pudeur autour du ghats où les fidèles viennent prendre leur bain rituel : le sikhisme impose une certaine discipline de vie avec prière au lever du soleil, purification par l’eau, sans parler de l’interdiction pour les hommes de couper leurs cheveux. Ici aucun ghat séparé comme dans de nombreux sites hindous : l’égalité des êtres impliquent que tous se baignent au même endroit peu importe la caste ou le rang social.

Enfin, pour finir, la visite doit s’achever par la remise par les volontaires d’un halwa, sorte de porridge solide et sucré, encore un symbole de l’obligation de générosité qui caractérise les principes de cette religion. Vous retrouvez alors avec calme et profondeur vos chaussures bien maintenues par les gardiens pour retrouver la vie trépidante de Delhi, ravis d’avoir pu entrevoir la grandeur de l’une des autres grandes religions monothéistes du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.