La traversée de l’Himalaya indien: de Srinagar à Leh

Au Cachemire

Au Cachemire

A la fin du mois de juin, l’année dernière, mon amie et moi sommes parties découvrir le Cachemire et l’Himalaya indien. Le Cachemire est une région magnifique ! La lumière y est cristalline et les montagnes recouvertes de végétation. De nombreux torrents coulent au creux  de ces montagnes. Vous l’aurez compris, le Cachemire est un paradis perdu, idéal pour faire de la randonnée  ou pêcher !

Srinagar et l’immense Lac Dhal me rappelle vaguement Venise : les shikaras sillonnent doucement entre les ponts et les boutiques, d’un parc à l’autre, au milieu de l’eau. Le Lac Dhal est entouré de très belles montagnes où se trouvent notamment les célèbres jardins de Shalimar, construits par Jahângîr au 17ème siècle, à l’architecture grâcieuse et aux innombrables fontaines. Vraiment, le Cachemire mérite le détour !

Mais l’expérience la plus sensationnelle, unique et mémorable que j’ai vécue en Inde, fut la traversée de la chaîne himalayenne, de Srinagar à Leh via Kargil, en deux jours.

Route - Cachemire

Sur la route

Premier jour de traversée de l’Himalaya

Au départ de Srinagar, nous embarquons dans un bus local à la carrosserie défoncée et aux fenêtres sans vitre. Nous avons environ 550 kilomètres à parcourir, en deux jours. La route est particulièrement dangereuse, parsemée de nombreux obstacles : éboulements, cascades et torrents, glissements de terrain, ponts fragiles et virages en épingle à cheveux.

Heureusement, nous avons dans notre bus un chauffeur expérimenté, spécialiste de cette route et surtout, un guetteur, qui se tient à la porte du bus, pour avertir des dangers et descendre sur la route à chaque virage pour prévenir le chauffeur des éventuelles embûches.

Sur la route

Sur la route

Nous avons pris les meilleurs places dans ce bus surbondé : nous sommes assises à l’avant, à côté du chauffeur et bénéficions d’une vue panoramique sur les sommets de l’Himalaya où ni homme ni aucun animal ne semble avoir jamais mis les pieds. Notre bus semble perdu dans ce monde, seul et inconnu. Seules les carcasses de bus en bas du profond ravin témoignent du passage d’autres hommes qui se sont aventurés sur cette terre hostile…Qui sait ce qu’ils sont devenus aujourd’hui ?

La traversée du Cachemire se fait au travers de somptueuses montagnes enneigées et nous passons des cols situés à plus de 6 000 mètres d’altitude. Les glaciers qui nous entourent sont mêmes plus hauts que le bus. C’est très impressionnant, nous en avons le souffle coupé.

Nous quittons ensuite les monts enneigés pour nous aventurer dans une région rocailleuse et toujours aussi désertique.

Arrivées à Kargil peu avant la nuit, nous dormons dans une chambre peu confortable, fascinées par ce que nous avons vécu au cours de cette journée et excitées de reprendre la route le lendemain.

Sur la route

Sur la route

Deuxième jour de traversée de l’Himalaya

Nous partons tôt, au lever du soleil, pour être sûrs de ne pas être piégés par la nuit au cœur des montagnes. Nous roulons approximativement à dix kilomètres/heure.

Les roches sont de couleurs différentes, les formations rocailleuses si étranges que l’on se sent tout drôle au milieu de cette hostile immensité.

Alors que la route est bloquée par un récent éboulement, je regarde en amont la montagne et aperçoit des centaines de petits cailloux rouler sur nous, ainsi que les habituelles carcasses de bus en aval: je suis loin de me sentir rassurée et même plutôt pressée de repartir. Nous avons crevé et il faudra pourtant descendre ce chemin étroit en lacet pour pouvoir changer la roue.

Sur la route

Sur la route

Le chauffeur dût  s’y prendre à plusieurs reprises pour passer les virages : d’abord en marche avant jusqu’au cri du guetteur qui signifie stop ; puis en marche arrière pour pouvoir tourner plus serré. Nous sommes prises d’une grande frayeur, que j’ai pu lire également dans les yeux de notre chauffeur : lorsque celui-ci pensa avoir passé la marche arrière, il est en fait au point mort et a manqué de tous nous précipiter dans le vide.

Nous arrivons avec soulagement à Leh et, bien qu’ayant beaucoup voyagé en Inde et dans le monde, cette expérience restera à jamais gravée dans ma mémoire.

Amateurs de sensations fortes, vous ne serez pas déçus par un voyage au Jammu & Cachemire, au cœur de l’Himalaya indien !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.